Article

UN JOUR, UN JOUEUR : Théo LAFONTAN

En cette période d’inactivité pour le rugby amateur, nous vous proposerons plusieurs fois par semaine de découvrir les joueurs de l’effectif seniors. Aujourd’hui, c’est Théo LAFONTAN qui se présente :

Présente-toi quelques mots :
Je m’appelle Théo Lafontan. J’ai 22 ans et je travaille actuellement sur la base Intermarché à Castets.

Raconte-nous ton parcours rugbystique ?
Je n’ai pas trop eu le choix au départ avec un frère qui jouait à Tyrosse, une sœur qui jouait aussi au rugby et le Papa qui était à l’époque éducateur à Tyrosse. Je suis donc arrivé à l’école de rugby du Pays Tyrossais à l’âge de 5 ans. Club que je n’ai plus quitté depuis.

Pour toi, que représente ce club ?
Ce club représente toutes les valeurs du rugby dans un esprit familial.

Quelles sont tes impressions sur le début de saison ?
Que ce soit pour les deux équipes, nous avons fait un bon départ malgré une petite défaite pour l’équipe Espoir. Mais les résultats sont très encourageants pour la suite.

Quelles sont tes ambitions pour les saisons à venir ?
J’espère pouvoir continuer à jouer dans le groupe Fédérale 1. Continuer à progresser individuellement pour être performant au service de l’équipe. Et revoir l’équipe première nous faire revivre les mêmes émotions que dans le passé.

Quelle est ta plus belle expérience rugbystique à ce jour ?
C’est la saison Belascain qui nous a emmené jusqu’en demi-finale du championnat de France.

Ton meilleur souvenir rugby ?
La victoire lors du derby contre Dax avec le Papa qui a versé sa petite larme. Cela procure beaucoup d’émotions.

Ton joueur préféré ?
Julien Lecloître, dit Sonny Bill Williams

Ton club préféré ?
Clermont-Ferrand

Tes passions en dehors du rugby ?
Grand fan de Basket

As-tu une anecdote à nous raconter ?
Lors de ma première année Crabos, nous avions un coach que l’on avait eu plusieurs fois au cours de nos classes, à l’école de rugby. Contre Agen, pour notre premier match de la saison à Furiani, le discours était « casque à pointe » « bille en tête » qu’on entendait à chaque match. Sans exception. Mais surtout, le fait de “surmotiver” les troupes pour ce premier match, en faisant promettre que Furiani était une terre imprenable….. Au final on a encaissé une soixante de points sans scorer……

Comment passes-tu ton confinement ?
Je continue à travailler et à m’entraîner en suivant les programmes laissés par le staff.

Si tu le souhaites, tu peux profiter de cet espace pour faire passer un message :
Tyrosse est une grande famille alors prenez soin de vous pendant cette période compliquée. A très vite sur les terrains.

Laisser un Commentaire