Article

Un derby « espérons le » fondateur !

FÉDÉRALE 1 : TYROSSE 31 (1 essai) – DAX 12

Et oui  même le soleil après une longue semaine d’absence avait répondu présent à la Fougère, donnant un caractère encore plus chaleureux à la victoire des locaux. Et comme le disait le grand MAX  dans les vestiaires, pas du tout perturbé par l’annonce  au micro de  l’escapade de sa petite fille, «  malgré l’enjeu, nous étions tous concernés et pas fébriles, en appliquant à merveille le plan de jeu décidé ».

Et la surprise vint peut-être de l’incapacité des visiteurs  à assumer leur statut de grosse équipe de la poule. Mais en étant contrés sur leurs points forts (mêlée et jeu au large) les solutions se réduisirent à peau de chagrin.

Par contre en face les sudistes allaient régaler leurs supporters, par une défense agressive et efficace, un jeu au pied pour faire reculer l’adversaire, et enfin une conquête des plus satisfaisantes toujours dans le bon tempo.

Et comme Ferré n’en demandait pas tant, il allait mettre à profit  les nombreuses fautes visiteuses signe d’une équipe bien désemparée.

De plus en mettant en point d’honneur  à garder leur ligne inviolée  en deuxième mi-temps, les tyrossais laissaient par la même occasion les Dacquois « fanny » dans le deuxième acte. Un bien beau cadeau d’anniversaire pour Mathieu Bélestin, et soit dit en passant la victoire la plus nette depuis des lustres dans le derby.

Autant de satisfactions qui ne doivent pas tendre à un relâchement, car la vérité du terrain et la difficulté de cette poule, se chargeraient bien vite de faire revenir sur terre.

En attendant un grand bravo et un grand merci, car il fallait le faire !

Et que les absents du jour, timorés à cause du temps, sachent qu’ils peuvent sans crainte reprendre le chemin du stade: TYROSSE sait encore y jouer au rugby.

Jean-Jacques LECOUONA

Laisser un Commentaire