Article

UN JOUR, UN JOUEUR : Florian DAUGAREIL

En cette période d’inactivité pour le rugby amateur, nous vous proposerons plusieurs fois par semaine de découvrir les joueurs de l’effectif seniors. Aujourd’hui, c’est Florian DAUGAREIL qui se présente :

Présente-toi quelques mots :
Je m’appelle Florian DAUGAREIL, j’ai 23 ans, c’est ma 6ème saison sous les couleurs de la Fougère.

Raconte-nous ton parcours rugbystique.
Après une expérience ratée au foot, j’ai commencé le rugby à 6 ans au Stade Montois. J’ai joué jusqu’en Crabos où j’ai d’ailleurs été entraîné par des Tyrossais.
En 2015, j’ai rejoint l’UST.

Pour toi, que représente ce club ?
Pour moi, Tyrosse c’est avant tout une histoire de famille : mon père, mes oncles et mes cousins y ont joué avant moi. C’est aussi l’histoire d’un « petit » qui fait tomber les « grands ». Enfin, c’est l’humilité et le don de soi pour les autres.

Quelles sont tes impressions sur le début de saison ?
Que ce soit l’équipe première ou les Espoirs, on a très bien démarré la saison. Nous avons une bonne dynamique. Les Seniors ont su être prêts et le seront encore pour la reprise.

Quelles sont tes ambitions pour les saisons à venir ?
Sur le plan personnel, j’espère atteindre l’équipe première. Evidemment !
Mais le plus important serait de revoir Tyrosse jouer les premiers rôles comme c’était le cas il y a quelques saisons. Et remporter un titre !

Quelle est ta plus belle expérience rugbystique à ce jour ?
Je pense que c’est l’aventure que l’on a vécue en Bélascain qui nous a emmenés en demi-finale du championnat de France.

Ton meilleur souvenir rugby ?
Il y en a pas mal, mais je dirais le quart de finale en Bélascain à Vic Fezensac. Les tribunes remplies de supporters et surtout……… Un retour en bus mémorable.

Ton joueur préféré ?
Un pilier des temps modernes : Jocelyn DURONEA !

Ton club préféré ?
Le Biarritz Olympique

Tes passions en dehors du rugby ?
J’aime beaucoup la tauromachie et le sport en général.

As-tu une anecdote à nous raconter ?
Avant de sortir du vestiaire, lors de mon premier match, il y avait un bruit impressionnant qui venait des douches. Alors j’ai fait mine d’aller me soulager pour voir ce qui se passait…… Il s’agissait en fait de mon futur meilleur pote, Alexandre Salles, qui se fracassait la tête sur le mur des douches…….
Je lui ai demandé pourquoi il faisait ça et il m’a dit qu’en agissant ainsi, il ne sentait pas les coups sur le terrain…..

Comment passes-tu ton confinement ?
J’ai la chance de pouvoir continuer à travailler. Du point de vue sportif, je suis le programme envoyé par le staff pour être prêt à la reprise.

Si tu le souhaites, tu peux profiter de cet espace pour faire passer un message :
L’UST est une belle famille qui est reconnue partout et qui doit continuer à véhiculer les valeurs qui lui sont propres !

Laisser un Commentaire