Article

David DUSSAUBAT, entraîneur des Espoirs !

Présente – toi en quelques mots ?

David DUSSAUBAT, 45 ans marié à Sabine et papa de 2 filles. J’habite St Martin de Hinx et je suis en charge de la commercialisation des produits valorisables au Sitcom Côte Sud des Landes depuis plus de 20 ans.

Quel a été ton parcours de joueur, puis d’entraineur ?

La majorité de mes licences ont été faites à Tyrosse (8ans – 30 ans). De l’école de rugby aux Séniors. J’ai vécu pendant cette période des moments assez incroyables. Autant chez les jeunes grâce à des générations dorées de copains (1974/1975/1976) que chez les Séniors. Avec nos rencontres incroyables de la période PRO D2.

Par la suite, un passage à Léon de 5 saisons (2 en tant que joueur et 3 comme entraineur). Puis mes débuts d’entraineur.

J’ai découvert l’apprentissage de ce nouveau rôle, sur les bords du lac. Avec 2 montées consécutives d’Honneur en F3 et, de F3 en F2 (et retour en F3 dans la foulée).

Puis retour à Tyrosse. Déjà 10 ans ! En commençant avec les Cadets Alamercery ; puis les cadets Teulière (1 titre de champion de France avec les plus anciens qui évoluent en Espoirs aujourd’hui), 3 années chez les Juniors (1 en Reichel et 2 en Bélascain), enfin l’accession chez les Seniors (2 années en F1 et 3 saisons avec les Espoirs).

Quelques mots pour votre début de saison ?

C’est un début de saison super positif pour tout le groupe Sénior.

Pour les Espoirs, nous manquons notre match inaugural face à Auch, mais les garçons ont très bien réagi et nous étions sur une série de 3 victoires consécutives.

L’arrêt de la compétition est difficile à gérer, alors l’ensemble du staff a décidé d’accompagner (par le biais de petits groupes) tous les joueurs, sur des activités individuelles. En espérant la reprise des entrainements le plus vite possible (il fait bon de rêver un peu….).

Quels sont les points à améliorer ?

Chez les jeunes Séniors, nous sommes sur les dernières marches de la formation, donc beaucoup de secteurs sont encore à peaufiner. Et nous nous y attelons avec Laurent Darricarère.

Quelles sont les satisfactions ?

Je dirais la qualité des joueurs qui arrivent en Espoirs. Cela me permet de remercier l’énorme boulot entrepris dès l’école de rugby, dans les catégories de jeunes, au sein des sections sportives et bien sûr du centre d’entrainement labellisé.

C’est aussi un groupe qui a peu évolué depuis la saison dernière et donc qui connaît les besoins et les exigences de la compétition des Espoirs fédéraux. Et là, les gars répondent présents. Et c’est top !

Quels sont les objectifs pour cette saison ?

Sur le plan sportif, c’est la qualification de cette équipe pour les phases finales du championnat (si elles ont lieu). S’il n’y a pas de phase finale, jouer les tous premiers rôles de notre poule  « hyper relevée ».

C’est aussi de maintenir cette exigence de performance pour tous ces jeunes, afin de permettre aux meilleurs de pouvoir alimenter les effectifs de l’équipe 1ère. Puisque c’est vraiment redevenu la politique générale du club.

As – tu un message à faire passer à la « famille tyrossaise » ?

C’est surtout un message de persévérance et d’amour pour notre club.

Ce message s’adresse à tous ceux qui font cette entité : les formateurs, les dirigeants, les supporters et l’ensemble des partenaires.

Toutes ces personnes s’évertuent, chacune à leur niveau, à faire vivre et à pérenniser notre club. Faisons en sorte que Tyrosse puisse continuer longtemps à vivre grâce à vous tous.

Une dernière pensée à nos supporters, contraints et forcés de rester à la maison. J’espère pouvoir vous revoir prochainement autour du stade de la Fougère et des terrains de nos adversaires.

Enfin, bon courage dans cette période peu adaptée à la pratique de notre passion. Mais surtout faisons attention à nos attitudes et prenons soin de nos proches en attendant des jours meilleurs.

 

 

Laisser un Commentaire