Article

Tête à tête : Beñat AUZQUI

Faut croire que tu n’as  pas oublié tes années de passage à TYROSSE, pour désirer y faire ton retour après ton parcours professionnel. Pourtant les propositions n’ont pas dû te manquer ?

Mon retour en Fédérale s’est effectué après une dernière saison compliquée en Pro D2 et une décision tardive de Grenoble de ne pas me conserver.

Malgré quelques contacts en Pro D2, je n’ai pas reçu de proposition venant du monde professionnel.

Rentrant au pays pour jouer en Fédérale 1, mon choix s’est rapidement porté sur l’US Tyrosse, le choix du cœur.

 

Comment as-tu retrouvé la maison rouge et bleue  même si bien des têtes ont changé ?

Les choses ont bien changé en effet. Le groupe a beaucoup rajeuni et il ne reste qu’une poignée de joueurs présents il y a 5 ans lors de mon départ pour L’Union Bordeaux Bègles.

J’ai quand même pu retrouver quelques visages bien connus dans l’encadrement.

  

Cela doit sembler très bizarre au début, de passer d’entraînements journaliers au rythme  plus réduit de la Fédérale 1  puisque les joueurs travaillent !

Exactement le retour à un rythme « amateur » avec les entraînements le soir, est assez difficile à retrouver. C’est l’opposé du monde professionnel où on privilégie l’entraînement le matin et en début d’après-midi. Tout cela rentre petit à petit dans l’ordre.

 

Depuis  au moins trois saisons la mêlée tyrossaise était le  talon d’Achille de l’équipe. Sur  ce qui a été aperçu depuis la reprise cela va beaucoup mieux. Sans vouloir froisser ta modestie, c’est déjà l’effet Beñat ?

Non pas du tout. C’est simplement le résultat d’un gros travail effectué à l’entraînement et d’une prise de conscience de l’ensemble des avants dans ce secteur. Si Tyrosse veut être respecté, ça passe obligatoirement par une mêlée forte et des avants conquérants.

On a effectué un premier bloc que je trouve correct dans ce secteur. Il ne faut pas se relâcher et continuer de bosser, car ce n’est pas la régularité de notre mêlée que l’on pourra effectuer des bonnes prestations.

 

Le tableau de marche se retrouve en deçà des prévisions, la faute aux deux échecs à domicile.

Cependant on sent que l’équipe monte en puissance. C’est aussi ton avis ?

 La défaite inaugurale contre Saint-Jean-de-Luz avait été effacée par la victoire en déplacement à Lavaur.

Ensuite ce match contre Tarbes constitue notre meilleure prestation de la saison, avec notamment une superbe première mi-temps pleine de maîtrise.

Malheureusement, un manque de réussite face aux poteaux ne nous a pas permis de creuser un écart suffisant, et Tarbes en a profité pour venir nous battre d’un petit point.

C’est rageant mais il faut s’appuyer sur ce match pour continuer de progresser et les bons résultats suivront, c’est certain.

 

Soyons optimistes, l’excellent staff actuel va bien savoir vous trouver les mots et les tactiques pour réussir cette saison ?

C’est sûr et certain. On voit que lorsqu’on respecte les consignes et que l’on y met l’engagement nécessaire, on peut battre n’importe qui. Continuons de bosser avec sérieux à l’entraînement et on obtiendra les résultats mérités.

Questions et propos recueillis par Jean-Jacques LECOUONA

Laisser un Commentaire