Article

Sud-Ouest du 27/01/2020 : « La grosse claque »

COGNAC/SAINT-JEAN D’ANGÉLY – TYROSSE Les Tyrossais ont confirmé leur baisse de régime en subissant une correction hier, aux proportions inquiétantes

Cognac . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 54

Tyrosse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. 5

Lieu Cognac. Spectateurs 1000. Arbitre M. Bru. Mi-temps 19-5.

Cognac/Saint-Jean d’Angély 8 essais de Ramoka (12e, 80e), Vatubua (11e, 53e, 65e), Vunisa (39e), Debladis (41e), Lefort (63e) et 7 transformations de Debladis (6) et Lalarme (1).

L’équipe: Lefort – Vunisa, Ramoka, Lotawa, Gmir – (o) Debladis,(m) Cécot – Davetawalu, Decubber (c),Bonnet – Praud,Lavetanakoroi- Gau, Campergue, Vatubua.

Entrés en jeu : Ardiaca, Maniulua, Hygonnet, Geffré, Zubizarreta, Billou, Salvetat, Lalarme.

Tyrosse 1 essai de Konangue (25e).

L’équipe : Dubert – Konangue, Descazaux, Decarnin, Villacampa- Ferré, Loustaunau -Lesbats, De Molder, Montois- Kahn, Dicharry – Alvarez, Brissot, Dominici.

Entrés en jeu : Hontebeyrie, Aspiroz, Vervoort, Samson, Villetorte, Martin Baldy, Sarthou, Belestin

Cartons jaunes: Descazaux (21e), Kahn (31e). Carton rouge : Descazaux (47e).

Ça fait mal. Vexés d’avoir raté leur prestation la semaine précédente à Nantes, les joueurs de Cognac/Saint-Jean-d’Angély ont fourni hier un impressionnant spectacle face à Tyrosse. Les Landais ne s’attendaient probablement pas à subir pareil affront. Mais la réalité, cruelle, est bien là.

Les visiteurs, toujours aussi généreux en défense, ne sont pas parvenus à contenir les attaques cognaco- angériennes. Ancien coach de Tyrosse, Christophe Hamacek avait bien préparé son affaire et l’UST, qui a certes évolué à 14 contre 15 pendant trente-trois minutes, ne jouait pas dans la même catégorie.

Il ne fallait pas arriver en retard au parc des sports. Dès la mise en jeu, ratée par les Tyrossais, l’UCS mettait la pression. Après une pénaltouche, Tonino Ramona prenait l’intervalle et plongeait dans l’en-but (5-0 puis 7-0 avec la transformation de Debladis). Cela semblait bien mal embarqué pour les visiteurs. Mais ces derniers se montraient pragmatiques et exploitaient au mieux un ballon joué trop vite par le demi de mêlée unioniste Cécot. Konangue, tout en puissance, déchirait le rideau défensif et ramenait les siens dans le match (7-5).

Toujours aussi intense, la partie allait vite tourner en faveur des locaux. La mêlée unioniste mettait au supplice son alter ego. Sur une nouvelle pénaltouche, le groupé pénétrant local était irrésistible et envoyait Tunaï Vatubua en terre  sainte (12-5). Tyrosse subissait énormément mais bloquait les tentatives des locaux. Féroce, le combat allait vite tourner à l’avantage de l’UCS.

Tyrossais indisciplinés

Un pied à terre, les Landais reculaient et ne savaient plus où donner de la tête. Pire, ils allaient être sanctionnés par deux cartons jaunes avant la pause (Descazaux pour plaquage haut, Kahn pour obstructions répétées). Juste avant la pause, Vunisa confirmait, après une belle inspiration de Quentin Lefort, et inscrivait le troisième essai de sa formation (19-5 après la transformation de Debladis).

La seconde période allait virer au cauchemar pour les visiteurs. Entamés physiquement, ils encaissaient un nouvel essai (synonyme du bonus offensif pour l’UCS) signé Quentin Lefort. Les malheurs n’allaient pas s’arrêter là pour les Landais. Leur centre Descazaux écopait d’un carton rouge à la suite d’un second carton jaune pour en-avant volontaire (47e). Compliquée, la mission devenait carrément impossible.

Vaillants mais dépassés par la furia locale, les visiteurs encaissaient une nouvelle guirlande d’essais. Le pilier fidjien Vatubua, auteur de trois essais !, se mettait particulièrement en évidence. Il y avait clairement une classe d’écart hier entre l’UCS et Tyrosse. « Si on m’avait dit il y a quelques années que nous mettrions cinquante points à Tyrosse, j’aurais rigolé », confiait Lilian Tessendier, un des deux présidents de l’UCS, qui a récupéré le fauteuil de leader en attendant le déplacement de Saint- Jean-de-Luz à Dax vendredi soir. La réalité est parfois cruelle…

Philippe Brégowy

ILS ONT DIT

Paul Dubert ARRIÈRE DE TYROSSE

« Nous n’étions pas venus forcément pour faire un résultat, mais nous n’étions pas venus pour prendre 50 points ! L’UCS est clairement plus forte que nous. On a lâché trop de plaquages, ce n’est pas correct. Nous étions en fin de bloc, fatigués. On travaille tous… Mais c’est vrai que ça va faire mal demain matin au réveil. »

Nicolas Cabannes COENTRAÎNEUR DE COGNAC

« Nous avons eu beaucoup d’intentions, on a fait beaucoup d’efforts. Tyrosse a été très bon au sol et a tenu en première mi-temps. Leur indiscipline nous a ensuite facilité la tâche. On a gâché beaucoup d’occasions. On passe premiers aujourd’hui, on a fait le boulot. »

Laisser un Commentaire