Article

Sud-Ouest du 22/04/2019: « Tyrosse n’ira pas plus loin »

TYROSSE – ALBI Battue sans démériter, l’UST ne disputera pas le Du Manoir

Tyrosse . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. 15

Albi . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17

Lieu Tyrosse Spectateurs 1000 Arbitre M. Hernandez (Auvergne/Rhône Alpes) Mi-temps 12-17

Tyrosse 4 pénalités Dubert (11e, 62e) ; Descazaux (28e, 35e, 38e)

Cartons jaunes : Fabre (18e), Vervoort (23e).

Albi 2 essais Nabaro (7e), Pardakhty (31e) ; 2 transformations Boulogne (7e, 31e) ; 1 Pénalité Boulogne (13e).

Cartons jaunes : Whetton (27e), Boulogne (35e). Cartons rouge : Whetton (52e).

Les Tyrossais avaient encore une infime chance de se qualifier par le jeu des combinaisons de résultats des autres équipes de la poule. Mais pour cela, il fallait commencer par vaincre l’armada du leader albigeois, hier à la Fougère. Malgré une énorme débauche d’énergie, les joueurs de l’UST ont échoué dans leur entreprise, non pas qu’ils aient été dominés dans la partie (15-17) mais plutôt pour ne pas avoir su saisir les opportunités qui s’offraient à eux.

Débutant le match vent dans le dos, les Landais occupent le camp adverse sans parvenir à mettre en difficulté les joueurs d’Arnaud Méla. Ces derniers vont faire montre d’un froid réalisme. Il leur suffira d’une incursion dans le camp marensinois pour déflorer la marque par leur autobus Nabaro (7e). Loin de se décourager, les joueurs de la

Fougère vont tout faire pour revenir au score s’en remettant à leurs buteurs Dubert et Descazaux tandis que le leader passait une seconde fois la ligne par son flanker Pardakhty. Le trou était fait semblait- il mais, c’était sans compter sur la nervosité ambiante qui poussait l’arbitre à envoyer tour à tour deux joueurs de chaque côté se calmer dix minutes. La pause, elle, intervenait sur le score de 12 à 17.

La seconde période débutait par un coup de théâtre, le capitaine albigeois Whetton étant exclu définitivement pour une charge coude en avant. Cela aurait pu être le tournant de la partie. Malheureusement, les Tyrossais ne profitaient pas de leur avantage numérique et n’allaient inscrire qu’une seule pénalité, et en laisser deux en route.

Les hommes de Fred Gracia n’ont pas à rougir de la copie rendue face à un leader qui a semblé prendre les Landais de haut et, aurait mérité d’être puni de sa suffisance.

La sortie des grognards

Les Albigeois, se contentant de garder le monopole du ballon ont empêché les Tyrossais de se créer des occasions d’essai mais, jouer ainsi ne sera pas suffisant pour faire carrière en phases finales.

Au lieu d’écarter les ballons vers leurs deux centres qui ne demandaient que ça, ils se sont enferrés dans une défense landaise qui a su les attendre et les faire tomber. Les hommes de Semisens, eux, peuvent être fiers de leur prestation, dans le sillage d’un Dubert des grands jours. Ils ont offert une belle sortie à leurs vieux grognards Mathieu Fabre et Bastien Saint- Croix qui rentraient au stand après une longue et belle carrière. Il ne manquait à la fin qu’une victoire qui, au regard de la prestation, aurait été loin d’être imméritée. Les dirigeants pouvaient être fiers de leurs troupes qui ont une nouvelle fois montré des valeurs et des ressources insoupçonnées malheureusement insuffisantes pour étirer un peu plus la saison.

François Bibes

Laisser un Commentaire