Article

Sud-Ouest du 21/09/2019 :  » L’UST veut jalonner d’emblée son territoire « 

TYROSSE – ANGLET L’UST se doit de bien débuter sa saison à domicile, pour éviter les errements coupables de l’an passé

Tyrosse . . . . . . . . . . . . . .9e/4pts

Anglet . . . . . . . . . . . . . . .2e/8pts

Lieu Tyrosse (Stade de la Fougère) Horaire aujourd’hui à 16h30.

US Tyrosse Le groupe: Hontebeyrie, Dominici, Aspiroz, Brissot, Alvarez, Bélestin, Gonzales, Dicharry, Kahn, Samson, Vervoot, Castet, Lafitte, De Molder, Lesbats, Montois, Dubert, Baldy, Barbe, Hourcade, Descazaux, Decarnin, Villetorte, Konangue, Sarthou

Les couleurs de l’Ikurrina auront beau flotter sur le fond de scène festif déployé par Pelote Passion, la Fougère n’entend pas pour autant dérouler le tapis rouge au voisin angloy, cet après-midi à 16 h 30.

Face à ce désormais « vieil adversaire », l’US Tyrossaise aura à cœur de ne pas négliger sa rentrée, sur une herbe jadis quasiment imprenable. Pour le talonneur Théo Aspiroz, alternant avec Arnaud Brissot, ce sera le bon moment pour marquer son territoire.

« Le bon moment »

 « Avec le lever de rideau des espoirs face aux mêmes couleurs (15 heures), ça va faire une belle double affiche qui va attirer du monde. Et pour nous, après deux sorties lointaines, c’est le bon moment. Comme on s’appuie sur nos erreurs de la saison dernière pour tenter d’avancer, ce sera l’occasion de prouver qu’on a retenu les leçons ».

Éviter de se plomber d’emblée l’avenir, tel sera le credo des gars de Semisens, « pour ne pas retomber dans les mêmes travers ». Le ratisseur de service, débarqué d’Hendaye l’an passé, se veut confiant sur la capacité de l’ensemble rouge et bleu à gagner en cohésion. « Je pense qu’il nous fallait ce premier bloc matchs pour compléter nos bases. Mais ça prend bien forme ». Sur la mêlée par exemple, exercice de prédilection s’il en est, dans un pack un brin chamboulé quand même, Théo se veut positif. « Avec quatre ou cinq nouveaux, il y a forcément des repères à trouver, mais on y travaille. La mêlée c’est particulier, tout aussi technique que physique avec des liaisons à affiner. On a certes souffert à Rennes et Nantes, face à deux gros packs, mais tout se met en place ».

Ne pas négliger l’entame

Malgré deux retards à l’allumage, le groupe sudiste a su retrouver les ressources nécessaires, pour revenir dans ses premiers matchs. « Physiquement, on finit bien. On est mieux que la saison dernière à pareille époque. Ça se vérifie à Rennes, où on rattrape le coup et à Nantes, on revient à quatre points après avoir encaissé trois essais. Mais là, on est vraiment trop indisciplinés, avec trop de fautes de mains en prime ». Une entame, qu’il ne faudra pourtant pas négliger face aux représentants, certes les moins fortunés du BAB, mais pas les moins réguliers.« C’est vrai qu’ils sont en progrès constants sur les dernières saisons, admet le numéro 2 et qu’ils sont bien placés pour affiner leur recrutement ».

L’homme des fauteuils d’orchestre se souvient aussi d’un match tendu sur la fin du dernier cycle. « On jouait une de nos dernières chances de qualif à Aguilera, avant la réception d’Albi et on s’était fait un peu enfumer par l’arbitrage ». L’UST à ce moment-là, n’avait pas besoin de ça.

La meilleure façon d’oublier ces anicroches ponctuelles, restera de signer une belle revanche cet après-midi, « pour ne pas se bouffer illico le bénéfice de Rennes », défend Théo Aspiroz et démontrer que la Fougère tend à retrouver son âme de vraie bastille.

Jean-Marc Darribat

Laisser un Commentaire