Article

Sud-Ouest du 18/01/2020 : Au fil de la métamorphose

ANGLET – TYROSSE En pleine réussite, l’UST veut exporter son nouvel allant en terre basque et faire oublier au passage sa défaite du match aller

Anglet . . . . . . . . . . . . . 9e / 32 pts

Tyrosse . . . . . . . . . . . . 5e / 35 pts

Lieu Anglet (Stade Saint Jean). Horaire Demain à 15h30. Arbitre M. Rouquie (Occitanie).

US Tyrosse (le groupe) Hontebeyrie, Dominici, Aspiroz, Brissot, Bélestin, Gonzales, Alvarez, Vervoort, Kahn, Samson, Dicharry, Montois, Lesbats, Lafitte, De Molder, Loustaunau, Baldy, ferré, Villacampa, Chasseur, Decarnin, Descazaux, Sarthou, Villetorte, Dubert, Ferré.

Si l’heureuse tendance actuelle se confirme, Anglet devrait croiser demain une équipe autrement plus coriace qu’en septembre dernier. Plus déterminée on l’espère, mais surtout mieux en place, que lors de la première officielle sortie à la Fougère.

À vrai dire cela ne pourrait être pire, tant l’édifice rouge et bleu semblait à l’époque bâti de bric et de broc. Entre une deuxième majeure frustration avec la réception de Cognac, un nouveau revers sur le Bassin d’Arcachon et un succès plus que tiré par les cheveux devant Marmande, le mois d’octobre n’allait guère améliorer l’impression dominante. L’UST se préparait à une saison galère… . Pour ne pas dire plus.

« Certains ont rajeuni »

Et puis l’alchimie a fait son œuvre. « C’est surtout devant que la progression est épatante. On a l’impression que certains ont rajeuni d’un coup. Alors forcément, c’est bien plus facile pour nous. Le liant dans le jeu vient d’autant plus naturellement », confirme Paul Dubert. Et la défense moribonde retrouve du mordant pour se mettre au diapason de cette solidaire dépense d’énergie.

Résultat, voilà l’UST cinquième de la classe, dans la poule la plus homogène du championnat, avant deux déplacements plus que délicats à gérer entre terroir Basque ce dimanche et escale charentaise (à Cognac). L’optimisme aidant, on se prend même désormais à parler de qualification.

Les résultats du week-end dernier, défaite de Marmande et partage des points de Niort dans leurs antres respectifs, plaident d’ailleurs la cause Sudiste. Tout pour plaire en somme, conjugué à la prestation gagnante face à des Nantais tant redoutés. Encore un succès acquis de haute lutte dans l’âpreté du combat, mais surtout révélateur de l’esprit actuel animant les troupes conduites par Arnaud Brissot. Le genre même de victoire, à l’instar de la farouche résistance opposée à la puissance rennaise en fin d’année, qui scelle le socle de la renaissance collective.

Anglet sous pression

Semisens bâtit dans le dur, en serrant les rangs, sans doute pour mieux durer dans le temps. Ainsi, voilà belle lurette que l’on n’avait pas vu le paquet d’avants animé d’un tel allant et d’une technique aussi affinée sur les ballons portés. Pareil dynamisme, même si la mêlée parut parfois en souffrance, doit permettre de mieux voyager.

À Anglet, Tyrosse devra avant tout s’attacher à effacer la pâle copie de l’aller. Au fil d’un capital confiance désormais revu à la hausse, l’UST toujours privée d’Iban Hourcade (touché à un coude) mais qui devrait voir Aurélien Decarnin réintégrer l’effectif, semble en mesure de contrarier les plans Angloys. Et ce même si les basques qui ont prouvé « chez eux à Dax », qu’ils avaient encore du répondant, savent qu’ils n’ont guère de droit à l’erreur, dans la perspective de la qualification.

Jean-Marc Darribat

Laisser un Commentaire