Article

Sud-Ouest du 12/10/2019 : « Inverser la tendance « 

BASSIN ARCACHON – TYROSSE En fâcheuse posture après deux défaites d’affilée à domicile, l’UST se doit de grappiller, au dehors, des points déjà précieux

Bassin d’Arcachon . . . . 12e/1pt

Tyrosse . . . . . . . . . . . . . 11e/5pts

 Lieu Arcachon. Horaire Dimanche à 15 heures. Arbitre  M. HUESO (Occitanie)

Tyrosse (Le groupe) : Hontebeyrie, Dominici, Brissot, Aspiroz, Bélestin, Gonzales, Lafontan, Dicharry, Kahn, Vervoort, Castet, Lafitte, De Molder, Lesbats, Montois, Loustaunau, Dubert, Baldy, Hourcade, Barbe, Descazaux, Decarnin, Villetorte, Konangue, Ferré.

Rebasculée en fin de saison et vu le classement, l’opposition aurait été sans nul doute qualifiée d’opération survie. On n’en est pas encore là, même si chacun des protagonistes se trouve bien mal loti, avant l’opposition dominicale au cœur du bassin.

Côté UST, après quatre matchs, une constatation s’impose. Tyrosse n’est pas dans le coup ! On a pourtant cru déceler dimanche dernier, face à un leader qui a beaucoup gaspillé, l’amorce de quelques progrès. « Si on avait joué comme ça contre Anglet, on n’aurait jamais perdu », faisait remarquer un des plus anciens sociétaires de la Fougère. On ne niera pas que les rouge et bleu affichèrent quelques améliorations défensives. « On a été plus agressifs, note Paul Dubert qui, cantonné au poste de joker pendant plus de 70 minutes, eut toute opportunité de voir les choses sous un autre angle.

Mais à côté de ça, on est archi dominé dans tous les secteurs. On ne vient qu’une seule fois dans leur camp durant tout le second acte, on est en souffrance permanente, donc forcément, on ne produit rien de bon. Et même à quinze contre quinze, on aurait fini au bout du compte par encaisser au moins une pénalité sous la pression ».

Ne pas rentrer bredouille

Ce Tyrosse-là, il va bien falloir en prendre conscience, n’est pas encore taillé pour viser la première moitié du classement. Et à défaut d’un rapide surplus d’alchimie collective, il risquerait même de stagner dans les bas-fonds. Semisens aura dès demain l’opportunité de nous faire mentir, face à un adversaire déjà concentré sur ses objectifs de maintien. Avant la réception de Marmande, l’UST serait bien inspirée de ne pas rentrer bredouille, car d’ici avril, tous les points oubliés, pèseront lourd dans la balance. Les troupes des coprésidents Laclau et Sarrouet jouent déjà gros.

Face à des Girondins apparus requinqués à Nantes, les Sudistes tenteront  de rééditer leur performance de novembre 2017, forgée au prix de la gnaque et d’une solidarité défensive exemplaire. Des notions essentielles, sur lesquelles il faudra savoir s’appuyer demain, pour reprendre quelques couleurs et autant d’espoir à entretenir fièrement.

Jean-Marc Darribat

Laisser un Commentaire