Article

Sud-Ouest du 09/12/2019 :  » Tyrosse enclenche une série positive « 

BERGERAC – TYROSSE L’UST a su confirmer son succès sur Saint-Jean-de-Luz hier

Bergerac . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .9

Tyrosse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .21

Lieu Bergerac (stade Gaston-Simounet). Spectateurs 850 environ. Arbitre M. Frayssinet (Nouvelle-Aquitaine).

Mi-temps 6-6.

Bergerac 3 pénalités de Barboutie (9e, 34e, 45e). L’équipe : Ouchène (cap.) – Romieu, Brethous, Soto (Mouhoubi, 63e), Deguilhem (Labat, 76e) – (o) Barboutie (Bramery, 54e), (m) Porcher – Gal (Jardel, 66e), Gendre (Lenôtre, 74e), Battistello – Domoni, Ouali (Racca, 80e+1) – Racca (Van Leeuwen, 58e), Castagnier (Lescadieu, 63e), Sauzaret (Zaabra, 76e).

Tyrosse 2 pénalités de Villetorte (69e), Dicharry (78e) ; une transformation (69e) et trois pénalités (25e, 36e, 54e) de Descazaux.

L’équipe : Barbe – Sarthou (Villetorte, 63e), Descazaux, Decarnin, Villacampa (Chasseur, 54e) – (o) Hourcade (Baldy Martin, 65e), (m) Loutaunau – Dicharry (Bories, 79e), De Molder, Montois (Salles, 63e) – Vervoort, Samson – Lafontan (Gonzalez, 35e), Brissot (cap., Belestin, 63e), Dominici (Azpiroz, 63e).

Carton jaune : Vervoort (33e).

Quand ça ne veut pas… Les Bergeracois se sont inclinés hier dans un match sur lequel ils semblaient avoir la main. Mais une décision de relancer hasardeuse sur une pénalité trop courte de Descazaux et un énième ballon échappé qui profite à Villetorte (9-16, 69e) ont eu raison des velléités locales.

Le deuxième essai, une dizaine de minutes plus tard, consécutif à une percée de Decarnin en sortie de mêlée ne venait que confirmer que les noir et blanc étaient encore fragiles (9-21, 78e).

 Une aubaine pour l’UST, qui confirme ainsi son succès autoritaire face à Saint-Jean-de-Luz, enclenchant enfin une série positive qui peut lui permettre de regarder l’avenir avec sérénité. Les locaux, eux, peuvent avoir des regrets. Non pas qu’ils aient livré une partie de très haut niveau, mais ils ont été bien en place, respectant leur schéma d’occupation du terrain. La conquête va un peu mieux (deux pénalités obtenues en mêlées, quatre touches gagnées, autant de perdues) mais au moment de faire la différence, il y a toujours un grain de sable pour enrayer la machine.

Avec un effectif limité, la profondeur de banc a aussi contribué à faire la différence en fin de rencontre. En plus, Frédéric Gendre (épaule), Rémi Barboutie (adducteurs) et Mouhcine Ouali (commotion) sont sortis en cours de rencontre. Alors qu’ils ont été parmi les Usbistes les plus en vue.

« Finir l’année en beauté »

Dans un match pauvre en occasions, il a fallu s’en remettre au pied de Rémi Barboutie pour meubler le tableau d’affichage. Même à 15 contre 14, l’USB n’a pas su prendre les devants, offrant même l’égalisation (6-6, 36e) sur un en-avant repris hors-jeu à la réception du coup d’envoi de la pénalité du 6-3 (33e).

Tyrosse n’a pas eu à être génial pour s’imposer. Les Landais se sont contentés de défendre efficacement, glissant bien sur les attaques déployées locales. Ensuite, ils se sont appuyés sur le pied puissant de Descazaux pour renvoyer les Bergeracois dans leur camp. Et encore plus une fois qu’ils ont été en tête au score.

« C’est le scénario qu’on imaginait contre une équipe dans une mauvaise spirale, explique Stéphane Cambos, le manager tyrossais. On savait qu’il faudrait faire front pendant vingt minutes. Sur la durée, ils ont eu plus de mal dans les rotations. On a été très opportunistes, c’est la bonne nouvelle. Maintenant, il faut finir l’année en beauté. »

A. Larelle

Crédit Photo : LOÏC MAZALREY

Laisser un Commentaire