Article

Sud-Ouest du 05/10/2019 :  » L’US Tyrossaise est déjà sous pression « 

TYROSSE – COGNAC/SAINT-JEAN D’ANGELY Les Tyrossais auront fort à faire pour mater un leader ambitieux et effacer le revers d’Angle

Tyrosse . . . . . . . . . . . . 10e / 5 pts

Cognac- St Jean . . . .   1er / 12 pts

Lieu Tyrosse (stade de La Fougére). Horaire Demain à 15h30. Arbitre M. Ludovic Carrillo (île de France).

US Tyrosse (Le groupe): Hontebeyrie, Dominici, Aspiroz, Brissot, Alvarez, Bélestin, Dicharry, Kahn, Vervoort, Castet, Lafitte, De Molder, Lesbats, Montois, Loustaunau, Dubert, Baldy, Barbe, Hourcade, Descazaux, Decarnin, Villetorte, Konangue, Ferré.

Cognac/Saint-Jean-d’Angély Crémoux- Gmir, Ramoka, Vunisa, Lefort- (o) Lalarme, ( m) Billou- Visensang, Bonnet, Decubber ( cap)- Hay, Praud- Hygonnet, Ardiaca, Aho.

Remplaçants: Campergue, Maniula, Geffré, Lemaître, Lavenatakoroi, Cécot, Daunivucu, Haurie

Sans vouloir noircir le tableau plus que de raison, on dira simplement que l’UST cultive désormais le don de se mettre d’emblée le cochon dans le maïs. Si l’initial succès à Rennes avait bel et bien épaté les fans Sudistes, le soufflet royal s’est tout aussi vite dégonflé, après la piqûre de rappel des Angloys avant la trêve (défaite 16-22).

Face à des locaux se cherchant, à l’évidence, encore à tous les niveaux, les voisins Basques se seront contentés de dédicacer une copie propre et réaliste, ponctuée d’échanges simples, basés sur l’art du soutien ovale. Rien de révolutionnaire certes, mais suffisant pour déjà plonger les Landais dans la panade.

Alors forcément, difficile d’envisager la venue des Charentais de Cognac/ Saint-Jean-d’Angély, adversaire annoncé d’un tout autre calibre, sans un brin d’appréhension. Une prestation du même acabit, chacun en a conscience, ne suffira pas pour prendre de court les hommes d’Hamacek, de retour à La Fougère.

« Un premier coup dur »

Le coprésident Christian Laclau connaît suffisamment les vérités du terrain pour ne pas se méprendre sur la question, après la déconvenue basque. « Il ne faut pas se le cacher, la défaite devant Anglet aura constitué un premier coup dur. En loupant à peu près tout ce qu’ils ont voulu, les gars se sont mangé un match largement à leur portée.

C’est d’autant plus difficile à encaisser après les bonnes approches de Rennes et même Nantes. On a failli collectivement, mais des joueurs sont aussi passés à côté de leur sujet. »

Au rayon effectif, à noter l’entrée en lice d’Alexandre Loustaunau, l’ex numéro neuf Tarbais, et de Maxime Ferré, censé doubler les postes d’arrière et de centre, tout juste débarqué d’Anglet. Un arrivage de sang frais susceptible de doper l’enthousiasme d’un groupe déjà condamné à l’exploit et condamné à la remise en question durant quinze jours, en vue d’une majeure réaction sur un bloc de trois rencontres qui pourrait peser lourd dans la balance (Cognac ce dimanche, escapade sur le bassin le 13 et réception de Marmande le 20 octobre).

« Si on prend celui-là, ça relance tout », prédit le coprésident. Dans le cas contraire, Semisens devra d’ores et déjà se préparer à revoir ses ambitions à la baisse, pour ne pas dire à galérer dans les basses eaux. Mêmes maux détectés, mêmes sanctions que l’an passé.

Jean-Marc Darribat

STAFF

Frédéric Garcia s’en va

L’encadrement rouge et bleu devra dès la semaine prochaine se priver des services de Frédéric Garcia, désormais membre de la Fédération et promu à un poste de Conseiller technique en club (CTC) sur le secteur du Pays Basque. « Sa candidature faisait partie du deal de début de saison, explique Christian Laclau. En cas de choix favorable, sa nomination devait intervenir en février, mais la Ligue de Nouvelle Aquitaine a devancé le calendrier initial pour l’installer dans ses nouvelles fonctions dès ce mois-ci ». Une promotion qui chamboulera forcément l’encadrement sudiste, en quête d’un nouveau coach, pour un pack singulièrement recomposé à l’intersaison.

« On examine les candidatures de deux postulants, confie le coprésident. Le choix sera fait en concertation avec le staff actuel et on devrait pouvoir confirmer l’engagement d’un nouveau préparateur des avants d’ici une huitaine de jours. »

Laisser un Commentaire