Article

Sud-Ouest du 02/11/2019 :  » Tyrosse en quête d’un surplus d’assurance « 

NIORT – TYROSSE À une semaine du très attendu derby landais, l’UST, toujours à la recherche d’un vrai fond de jeu, tentera de se rassurer cet après-midi

Niort . . . . . . . . . . . . . . . 4e/18 pts

Tyrosse . . . . . . . . . . . . 10e/11 pts

Lieu Niort (stade Espinassou). Horaire  Aujourd’hui à 15 h 30.

US Tyrosse Dubert – Barbe, Descazaux, Decarnin, Chasseur – (o) Baldy – (m) Loustounau – Dicharry, Lesbats, Laffite – Kahn, Samson – Belestin, Brissot, Dominici.

Remplaçants : Hontebeyrie, Azpiroz, Vervoort, Montois, Castet, Villetorte, Sarthou, Lafontan.

Ce sont ces matchs-là qui doivent nous préparer à défier Dax », confiait le talonneur Théo Aspiroz, avant même la venue d’Anglet, pour la première réception à domicile, en évoquant l’affiche populaire censée égayer le prochain week-end.

Jusqu’ici difficile d’affirmer que ces louables prédictions ont été véritablement suivies d’effet. Quelques séquences courageuses par-ci par-là devant Cognac ; de gros trous d’air et une déception à la clé à Arcachon ; l’impression de naviguer à vue face à Marmande, avant un avis minimal de rébellion, ainsi pourrait se résumer le bilan ovale en version rouge et bleu.

Difficile de parler de régularité dans un plan de route aussi perturbé. Reste donc Niort, pour tenter d’engranger quelques certitudes en matière de résistance physique et de fond de jeu, avant ce fameux derby que tout le monde a en tête. Pour ce qui est de l’affrontement sur les bases même de la discipline, l’affaire tiendra du véritable test.

Si l’UST a su resserrer les rangs défensivement, elle doit dorénavant affirmer un appétit créatif autrement plus conséquent. Il va bien falloir définir un cap offensif, un lien, une passerelle de jeu entre avants et trois-quarts. Jusqu’ici, on ne sent pas de fil conducteur, si ce n’est en courant alternatif. Il y a donc du travail, mais on le savait. Peut-être avait on sous-évalué l’ampleur du chantier. Quelques victoires, même tirées par les cheveux, aideront à trouver un surplus d’inspiration. Cet après-midi, une belle et opiniâtre résistance en terre Niortaise s’inscrira en impérieuse nécessité pour se montrer digne de l’échéance suivante.

L’infirmerie se vide

Pour cette escale en deux Sèvres, les Sudistes, s’ils doivent composer sans Alvarez, De Molder, Benony, Hourcade, Ferré ou Konangué, enregistrent néanmoins le retour aux affaires de blessés de longue date, tels Castet, Sarthou, Chasseur ou Descazaux, privé de la dernière joute.

Voilà qui donnera l’opportunité à ces derniers de retrouver un peu de rythme pour apporter un supplément de peps en ces temps difficiles. Car même si la confrontation de l’année se dessine, l’avenir de Semisens, lui, se joue déjà un peu chaque week-end.

Jean-Marc Darribat

Laisser un Commentaire