Article

RÉSULTATS DES MATCHS FACE À ANGLET !

POURTANT LES ESPOIRS AVAIENT MONTRE LA VOIE

ESPOIRS FÉDÉRAUX : ANGLET 3 – TYROSSE 23 (2 essais) 

L’écart définitif s’est creusé lors des dix dernières minutes sous la forme de deux magnifiques essais transformés. Concrétisant l’ascendant indéniable pris par les jeunes pousses « rouge et bleu » à l’image d’une ultime mêlée renversante.

Jusque-là, la rencontre s’avéra plus équilibrée. Les points étant uniquement marqués par les buteurs respectifs. Mais rendons justice aux Landais, car territorialement plus dominateurs et ayant toujours fait la course en tête. L’appétit venant en mangeant, on se prit même à songer à un éventuel bonus offensif !

Deuxième succès donc en déplacement pour les joueurs de BATS et DUSSAUBAT. Respectant ainsi à la lettre le plan de route à suivre, en vue de la qualification.

Autres bonnes nouvelles : les retours à la compétition après une longue indisponibilité de Fifou HONTEBEYRIE, Théo AZPIROZ et Pette BELHARTZ . Encore un peu plus de concurrence en vue !

FÉDÉRALE 1 : ANGLET 16 (1 essai) – TYROSSE 9 (BD)

La chaleur n’explique pas tout car ce fut la même pour les deux équipes ! Aussi, eut-on le loisir d’assister à une rencontre aux nombreuses interruptions de jeu. Que ce soit pour les appels aux soigneurs ou pour les « pauses boissons ».

TYROSSE entama correctement les débats et déflora même le tableau d’affichage à la 18ᵉ minute. Puis changement de visage où l’on a retrouvé parfois les errements de saisons antérieures. Avec des fautes au sol, des ballons joués à reculons et un trop grand nombre d’en-avants.

En face, ANGLET resserrait les boulons et faisait preuve de réalisme, en marquant un essai. Son buteur assurant un premier break au repos alors que les Landais laissaient en route trop de points au pied. Sans parler du « ballon explosé » dans les mains de JB VILLETORTE au moment d’aplatir. Puis, le même JB bien malheureux en début de seconde période ce qui lui valut un bien sévère carton rouge.

Un moment réduit à 14, l’UST eut le mérite de faire le dos rond avant que l’équilibre numérique ne soit rétabli plus tard. Les locaux en n’inscrivant que trois points après les citrons croyaient avoir sorti les visiteurs du bonus défensif. Mais, dans le temps additionnel, plutôt à l’avantage des Landais, BALDY, de plus de quarante mètres, trouvait le chemin des perches.

Pour ce qui est du verre à moitié plein, ramener un point du Stade St Jean ne s’était pas produit depuis au moins trois ans. Quant à la partie du verre à moitié vide, le gommage d’imperfections trop pénalisantes sera certainement au programme des prochaines leçons au tableau noir.
En attendant il ne va pas falloir se louper samedi prochain !

Jean-Jacques LECOUONA

1 Response

  1. LE COLLONIER

    Oui Jean Jacques ,

    le verre a moitié vide ou moitié plein c’ est comme on voudra ,mais en effet on reste quand même sur une grande déception !
    Non pas que nous devons sous -estimé l’ adversaire , ça jamais , mais je pense très sincèrement que nous avons commis un trop de fautes et deux notre envie  » à la Tyrossaise  » était tout simplement restée aux vestiaires .
    Oui , samedi prochain il faut remettre les pendules à l’ heure …..et sans doute dès le prochain entraînement qui eux s’ annoncent sans doute  » corsés  » …..non ?

Leave a Reply