Article

Merci pour ces deux succès

ESPOIRS : TYROSSE  19 (1 essai) –  ST JEAN DE LUZ 12

A l’entame de la rencontre les jeunes locaux avaient encore leur destin en main, mais pour cela il fallait confirmer le succès initial à Chantaco, face à des Basques  ne l’entendant  certainement pas de la même oreille, en ayant coché sur leur calendrier cette date synonyme de revanche.

On s’y attendait un peu, c’est  à « Furiani » qu’il revenait d’accueillir le match et agréable surprise malgré l’ouverture dans les jours précédents des vannes célestes, la pelouse  quoique boueuse  par endroits aurait largement fait les délices des Palois à la Croix du Prince.

Premier acte équilibré avec  un score de 9 à 3 au repos en faveur des landais, les buteurs profitant des fautes adverses.

Tournant du match en deuxième mi-temps et le carton rouge d’un luzien, avec en plus un essai tyrossais creusant un mini-break que les visiteurs ne pourront jamais  colmater se contentant d’un point de bonus défensif. Ces Espoirs là ont  la possibilité  de finir dans les trois premiers et participer au Championnat National.

FÉDÉRALE 1 : TYROSSE 27 (3 essais) – ST JEAN DE LUZ 10 (1 essai)

Ah s’ils avaient joué comme cela en début de saison pouvait-on entendre dans les rangs garnis des supporters retrouvant enfin l’âme de leurs favoris.

Effectivement dans la continuité de leur victoire face à Dax, les locaux sont venus à bout du  leader de la poule qui nous avait fait si mal l’an passé en session inaugurale du championnat.

Mais aujourd’hui il y eut en face une équipe impressionnante d’abnégation défensive, ne subissant plus en mêlée fermée et capable de s’appuyer sur un plan de jeu bien défini tout en ne versant pas dans le minimalisme.

On redoutait à la Fougère les longues séquences imprimées par les Basques pour étirer les défenses et les poignarder au cœur, mais aujourd’hui  on ne passait pas.

Mieux en ouvrant la marque par un essai d’entrée car ils avaient pris possession du camp adverse, les « rouge et bleu » donnaient un tout autre éclairage à la rencontre.

Et si le repos survenait sur la marque de 10 à 3, ne pas croire que l’on s’était ennuyé  chaque camp ne voulant pas abdiquer.

Les luziens se montrant entreprenants et dangereux à la reprise, on crut longtemps qu’ils allaient revenir au score, mais comme évoqué plus haut l’admirable défense landaise s’en sortit toujours.

Revenus dans le camp adverse, la botte de Ferré leur donnait un peu plus d’oxygène, avant le mano à mano de nos jeunes piliers inscrivant chacun un essai  au terme de belles séquences construites.

Jusque dans le temps additionnel  l’UST crut tenir une victoire bonifiée, mais si l’on voulait être discourtois, on pourrait faire remarquer que dans le mot arbitre il y a arbitraire !

Et ce fut  un peu trop flagrant.

Pour se consoler notons que un an après  la marque était inversée mais aujourd’hui en faveur des locaux.

Jean-Jacques LECOUONA

CRÉDIT PHOTO : ISABELLE LOUVIER

Laisser un Commentaire