Article

Le visiteur du jour : NIORT RUGBY CLUB

Après la dernière sortie marmandaise  illustrant une fois de plus que loin de ses bases la formation sudiste connaît  quelques retards fâcheux à l’allumage (ce qui ne fait qu’aviver les regrets  à la vue du bonus défensif ramené), voici pour clore ce nouveau bloc la venue de Niort.

Après une entame de championnat des plus prometteuses,  la formation des Deux-Sèvres semble marquer le pas  à l’image de ses derniers résultats, mais demeure toujours en course au coude à coude pour le dernier strapontin qualificatif.

Et certainement que sur son calendrier  la venue à la Fougère s’en trouve particulièrement cochée, voyant  en la circonstance l’opportunité de se refaire la cerise au classement britannique, et de mettre définitivement hors de portée un éventuel concurrent.

Paradoxalement les locaux peuvent tenir le même raisonnement avec trois réceptions dont deux rivaux directs, et deux sorties  pour lesquelles la motivation sera toute trouvée, que ce soit  du côté de la cité  thermale ou du  port des anciens corsaires basques, car les rouge et bleu y seront attendus.

Au match aller un score à l’ancienne avait sanctionné des débats annonçant  une période faste par la suite pour les Landais.

Pas de surprise, l’équipe visiteuse sera difficile à manier, avec ses avants physiques et interchangeables tels Brazier, Briatte, Grundlingh, Sevestre, Quarrie, auxquels s’ajoute l’expérience  de joueurs ayant connu la pro D2 tels Alcacebe, Lamotte ou Lescalmel.

Avant de tirer des plans sur la comète et faire chauffer les calculatrices, les locaux  doivent   en priorité retenir qu’en cas de succès, le maintien serait  certainement acquis. A eux de mettre tous les ingrédients pour y parvenir.

Dans la difficulté ils ont toujours répondu présents ces dernières semaines  en affichant  qui plus est de belles qualités.

Face  au club  de la Ville des Mutuelles, que leur souhaiter si ce n’est qu’un surplus d’assurance !

Jean-Jacques LECOUONA

Laisser un Commentaire