Article

Interview : Jean-Baptiste LESBATS

Découvrez l’interview de Jean-Baptiste LESBATS, qui décide de mettre un terme à sa carrière cette saison :

Jean Baptiste LESBATS (2017-2020)

– Tu as décidé de mettre un terme à ta carrière, quels sont les moments qui te resteront gravés ?
Après les 3 saisons passées au club, je dirais sans hésiter la victoire contre Dax. La semaine précédant le match… et le jour du match ont été une réussite tellement particulière… !

– Dans quelles circonstances es-tu arrivé à Tyrosse ? Quelle image avais-tu du club ?
Après 5 saisons passées à Morlaas où j’avais été entraîné par Yannick CARRASCO, mon travail m’a rapproché des Landes et je me suis installé à Labenne.
Je me souviens avoir été appelé par David DUSSAUBAT qui m’avait déjà entraîné à Léon presque 10 ans auparavant. La boucle était bouclée.
J’ai toujours eu une excellente image du club au fil des ans. Au contact de beaucoup de joueurs de la Fougère. Tous profondément attachés au club. Hervé MARTIAL, David DUSSAUBAT, Julien DUPONT, Nico BAYER, Thibaut VISENSANG, et tellement d’autres que je ne saurais tous les citer…

– Quels sont tes sentiments quelques années après ?
Beaucoup de fierté d’avoir porté ce maillot, et de l’avoir défendu aux côtés de gars en or.
Un peu de nostalgie en regardant en arrière les belles années qui se sont écoulées.
Mais de l’espoir de voir se club perdurer tant celui-ci fédère dans la passion les jeunes et les moins jeunes.

– Quels sont tes projets aujourd’hui ?
Soigner quelques articulations douloureuses (beaucoup en fait). Profiter de ma famille. La période actuelle me permet au moins ça.

– Maintenant que tu-as quitté le vestiaire, lâche nous quelques anecdotes croustillantes !
Je souhaite juste rappeler à nos jeunes joueurs de bien faire la distinction entre le groupe WhatsApp des Joueurs et celui du Staff, surtout pendant les fêtes de Bayonne, de Dax ou autre…
Une erreur est vite faite.

– Enfin, as-tu un message à faire passer aux supporters / joueurs / dirigeants etc.… ?
Voici une petite histoire qui m’a été raconté par un des membres du groupe.
« Un jour, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! « 
Et le colibri lui répondit : « Je le sais, mais je fais ma part. »
Si nous faisons notre part, supporters, joueurs ou dirigeants, alors nous pourrons continuer longtemps en surmontant les obstacles qui se présentent.

Merci JB, et bonne continuation à toi pour la suite !

Laisser un Commentaire