Article

DEUX VICTOIRES AU BOUT DU COMPTE

ESPOIRS : TYROSSE 34 (5 essais) – DAX 8 (1 essai)

 

C’est de la plus belle des manières que la jeune équipe Espoir a triomphé avec le bonus offensif de son homologue dacquoise qui lui avait fait quelques misères sur les Rives de l’Adour en première phase de championnat.

Mais aujourd’hui les forces en présence n’étaient plus les mêmes avec une formation sudiste bien plus complète et aguerrie.

Résultat un calvaire en mêlée pour les visiteurs, certainement adroits et véloces en lignes arrières, mais quand on est pris sur les fondamentaux et le physique, difficile de s’en sortir.

Avec 5 essais à son crédit l’équipe rouge et bleu, consolide sa première place de la poule  en ayant régalé les spectateurs, tant le plaisir à les voir évoluer parfois avec des mouvements de grande qualité, était communicatif.

Allez continuez dans ce registre et la qualification sera au rendez-vous !

 

FEDERALE 1 : TYROSSE 21 (3 essais) – BASSIN D’ARCACHON 18 (2 essais)

 

Les locaux auront dû aller puiser au fond de leurs ressources physiques et mentales, pour se sortir du  guêpier dans lequel ils s’étaient mis à l’heure de jeu.

Mais pour les observateurs pas de grande surprise quand on connaît la propension de l’équipe girondine à bien s’exporter, elle qui à chaque déplacement a posé  des problèmes à ses hôtes.

Ajoutons-y  cette capacité à toujours casser le rythme (leur soigneur doit être visionnaire lui qui démarre avec son équipement avant que l’un des siens ne fasse appel à lui), à gagner du temps par autant de long conciliabules, et puis l’art grâce à l’expérience de certains de ses joueurs à parfaitement scorer  sur ses temps forts.

Bien que réduits à 14 depuis la 20e minute, en privilégiant de rester à huit chez les avants, les riverains du Bassin furent bien près de vaincre à la Fougère.

Il est vrai que trop longtemps les Landais  donnèrent le bâton pour se faire battre : la faute à une conquête peu satisfaisante et de  trop nombreuses fautes  sifflées à leur encontre, débouchant sur une incapacité à sortir correctement de leur camp malgré le vent favorable.

Aussi la révolte du dernier quart d’heure n’en fut que plus appréciée à l’image des grandes qualités de finisseur de Villacampa remettant à point nommé ses équipiers sur les bons rails.

Ensuite plus maîtresse du ballon  l’équipe joua enfin dans le camp adverse pour obtenir l’essai de l’égalisation par Montois se découvrant des talents d’ailier, puis la pénalité de la gagne sur laquelle Baldy ne trembla pas.

Comme le disait avec  une pointe d’ironie « Popo » dans les vestiaires : « quelle belle gestion de la rencontre ! Mais gare si vous êtes dans des dispositions  identiques au tour suivant à Marmande ! »

Jean-Jacques LECOUONA

 

2 Réponses

  1. LE COLLONIER

    Oui , comme le dit si bien le Président Popo dans les vestiaires ou je n’étais pas …. attention de ne pas sortir à Marmande avec de tels errements apperçus ce jour sur ce joli terrain de la Fougère ! Villacampa quant à lui doit bien aimer le printemps il est vrai un peu en avance cet après- midi .En effet ce joueur possède de belles qualités, la météo du jour lui allait à ravir , il était plein gaz , tous le monde ne pouvait pas en dire ou en faire autant que lui .Ferré aussi d’ailleurs !
    Mais au fait , ou sont passés les envolées de St Jean de Luz, de Dax ….?
    Mais bon , me direz-vous …la victoire est là c’est sans doute l’essentiel .Ce groupe vaut mieux que ça , je persiste , j’insiste même . La saison n’est pas terminée , allez les gars un dernier coup de  » aye  » ( pas sur de l’orthographe en patois ) comme on dit dans notre Marensin .Allez Semisens !

Laisser un Commentaire