Article

Une rentrée en demi-teinte

ESPOIRS FÉDÉRAUX : TYROSSE : 24 – AUCH : 27

En encaissant un essai de pénalité sur la dernière action,  les jeunes locaux qui croyaient avoir fait le plus dur dix minutes auparavant en capitalisant un écart au score conséquent, n’ont pu qu’assister au  retour des visiteurs, jouant crânement leurs dernières cartouches, et sur deux actions similaires avec magistrale percée au centre crucifier dans le temps additionnel, leurs hôtes bien déçus pour l’occasion.

Du bon et du moins bon dans la rencontre avec de jolis mouvements balle en main, mais aussi un déficit en touche qui ne pardonne pas à la longue, en se privant de bons ballons et de situations délicates pour l’adversaire.

Que cette expérience puisse servir de leçon à la phalange « rouge et bleu » qui avait laissé au repos quelques éléments pour cause de rotation et dont le retour prochain s’avérera sans conteste profitable  quand on connaît la qualité et le potentiel de ces joueurs.

FÉDÉRALE 1 : TYROSSE : 21 (2 essais) – AUCH : 15 (5 Pénalités)

 L’UST s’en contentera peut-on dire en guise de conclusion de cette première journée vécue dans la configuration Covid. Et oui on a retrouvé par fois les errements de la saison écoulée, avec un trop plein de fautes au sol, ou de ballons joués à reculons, ce qui ne pardonne pas face à des outsiders sans complexe, toujours prompts à rebondir et se nourrir des erreurs de l’adversaire.

Sous un soleil  de plomb et dans une atmosphère plus qu’estivale, il faudra attendre la 20ème minute pour la défloraison du tableau d’affichage, chaque équipe ayant échoué dans les premières occasions offertes. Ensuite, l’infériorité numérique des Gersois réduits à un moment à 13, allait lourdement les handicaper pour deux essais encaissés.

Mais au retour des vestiaires la fougue et la belle organisation  des visiteurs leur permettait de dominer territorialement, et de revenir à 3 points grâce à un sans-faute de ses buteurs.

Conscients du danger les locaux reprenaient la direction des opérations pour à leur tour se mettre à l’abri d’un essai transformé, mais ils ne pouvaient éviter à la 85ème minute la pénalité synonyme de bonus tout de même mérité pour les Gersois. Petit côté positif de l’obligation du masque dans l’enceinte du stade : il aura permis de cacher la moue  interrogative de certains supporters.

Le mot de la fin au Président Laclau dans les vestiaires : « Vous avez gagné, c’est bien, mais attendez-vous souvent à ce genre de confrontation face à des équipes qui ont des valeurs. A vous de rectifier ce qui n’a pas marché en travaillant sérieusement ».

Jean-Jacques LECOUONA

Laisser un Commentaire