Article

UN JOUR, UN JOUEUR : Clément BALDY-MARTIN

En cette période d’inactivité pour le rugby amateur, nous vous proposerons plusieurs fois par semaine de découvrir les joueurs de l’effectif seniors. Aujourd’hui, c’est Clément BALDY-MARTIN qui se présente :

Présente-toi quelques mots :
Je m’appelle Clément Baldy-Martin. Je suis né à Cahors, dans le Lot. J’ai 30 ans. Alice ma compagne et moi sommes arrivés dans les Landes en juillet dernier, car c’est une région que nous adorons et que nous avions choisie pour y faire notre vie. Après avoir été joueur de rugby professionnel durant 12 ans, il était temps pour moi de penser à la suite. Je suis actuellement un BTS ERA (études et réalisations d’agencement) en alternance et je travaille pour l’entreprise Deco Mag (entreprise d’agencement sur mesure).

Raconte-nous ton parcours rugbystique.
J’ai commencé le rugby à Cahors, à l’école de rugby à XIII. Puis j’ai décidé de rejoindre mes copains qui jouaient au foot. J’ai donc fait du foot jusqu’à mes 15 ans. Après, en allant vivre sur l’île de la Réunion avec mes parents, j’ai décidé de faire du rugby à XV. J’ai joué 3 ans au XV Dionysien, puis, à 18 ans, j’ai intégré le centre de formation de l’ASM Clermont-Ferrand durant 3 années. A 21 ans, je suis parti rejoindre Carcassonne en ProD2. Mais en manque de temps de jeu, j’ai décidé de signer à Montluçon (Fédérale 1) qui était l’antichambre de l’ASM. Et j’y ai retrouvé 11 de mes coéquipiers du Centre de Formation. J’ai passé 3 belles années avant que le club ne dépose le bilan. Je suis parti jouer 1 an pour Valence d’Agen avant de signer un contrat de deux ans avec Rodez qui avait de grosses ambitions. Le club a déposé le bilan, lui aussi. C’est à ce moment-là qu’avec Alice, nous avons pris la décision de nous stabiliser et de choisir l’endroit dans lequel nous voulions vivre. J’ai contacté le club de Tyrosse en leur expliquant la situation et le fait que je venais m’installer ici. C’est comme ça que je suis arrivé à L’UST.

Pour toi, que représente ce club ?
Pour moi, Tyrosse représente tout simplement le VRAI club de rugby par excellence. Non pas que les clubs que j’ai pu côtoyer avant n’en étaient pas. Mais ici c’est différent. Aussi bien sur le terrain qu’en dehors. J’ai découvert des gens passionnés autant par le sport que par le club. Les 3/4 des joueurs de l’équipe première ont joué ensemble dans les catégories de jeunes et sont de vrais amis. C’est une des grandes forces du club. Tyrosse représente le petit village d’irréductibles gaulois parmi les Grands et je suis fier d’en faire partie.

Quelles sont tes impressions sur le début de saison ?
Les impressions du début de saison sont forcément positives étant donné les résultats. Hormis cela, nous prenons beaucoup de plaisir aux entraînements et cela se ressent sur le terrain. J’espère pouvoir vite reprendre pour confirmer le bon début de saison que nous avons fait malgré les circonstances sanitaires.

Quelles sont tes ambitions pour les saisons à venir ?
Mes ambitions sont de profiter au maximum. J’ai eu un passage très compliqué l’année dernière avec la découverte du monde du travail. Pas facile à 30 ans de passer d’un rythme plutôt cool chez les Pros avec 2 entraînements par jour !. Ajouté à cela, j’ai eu aussi quelques soucis de santé. Maintenant que tout est stabilisé, j’ai juste envie de prendre du plaisir et de m’amuser sur le terrain avec les copains. On s’amuse souvent quand on gagne, alors j’espère que l’on va continuer sur notre lancée.

Quelle est ta plus belle expérience rugbystique à ce jour ?
Ce sont mes 3 années passées au Centre de Formation de l’ASM. Non seulement nous avions des conditions de travail exceptionnelles, mais c’est durant cette période que j’ai rencontré mes meilleurs amis qui sont comme des frères encore aujourd’hui. Et ce, malgré le fait que nous soyons tous éparpillés sur le plan national.

Ton meilleur souvenir rugby ?
Mon premier match avec l’équipe de France U18 face à l’Écosse lors d’un tournoi des 6 nations. Enfiler le maillot de l’équipe de France et chanter la marseillaise, c’est quelque chose qu’on n’oublie pas.

Ton joueur préféré ?
Je suis évidemment admirateur de la carrière de Jonny Wilkinson. Actuellement, c’est Semi Radradra. Il sait tout faire.

Ton club préféré ?
Je n’ai pas forcément de club préféré même si j’ai un attachement particulier pour l’ASM.

Tes passions en dehors du rugby ?
J’aime tous les sports. Je joue un peu au golf et je me suis mis au surf en arrivant ici. Je prends des cours particuliers avec un grand surfeur de la région qui s’appelle Guillaume Descazaux. Sinon, je suis un véritable épicurien. J’aime passer du temps avec Alice, mes amis ou ma famille, autour d’un bon repas et d’un bon verre, bien sûr !

As-tu une anecdote à nous raconter ?
Ça serait ma première « soirée » avec l’équipe, l’année dernière, lors des fêtes de Tyrosse. Je ne connaissais pas beaucoup, voire pas du tout les joueurs et le premier à être venu me voir pour discuter, c’est…… Jeremy Montois. Il m’a demandé : « T’as un gros pet ? » je l’ai fait répéter car je n’avais pas compris le dernier mot avec son accent légèrement prononcé.
Il m’a donc redemandé si j’avais “un gros pet”. En fait j’avais bien compris, mais je ne connaissais pas cette expression … Je l’ai fait répéter une ……..3ème fois. Il a commencé à s’agacer et à parler fort comme si j’étais sourd en me répétant : « Eh beh ! T’as un gros pet ? Tu tapes loin ? Parce que Desca, lui, il a un “gros pet” ! ». Voilà c’était donc ça. Il voulait savoir si j’avais un gros coup de pied. Donc je peux lui répondre maintenant. “Non Jerem, je n’ai pas un “gros pet””.

Comment passes-tu ton confinement ?
J’ai pu continuer à suivre mes cours en présentiel les semaines précédentes et aller en entreprise. Nous n’avons pas coupé. Mes potes me manquent, mais le confinement me permet de passer plus de temps avec ma compagne, les soirs et les week-ends.

Si tu le souhaites, tu peux profiter de cet espace pour faire passer un message :
J’aimerais en profiter pour saluer Ramun que l’on ne peut pas voir en ce moment. J’espère qu’il va bien. Sinon prenez soin de vous et à très vite au stade !

Laisser un Commentaire