Article

SUD-OUEST : Nafarroa rate le coche contre Tyrosse (13–19)

Devant une formation landaise plutôt empruntée et parfois ballottée, les Bas-Navarrais n’ont pas su concrétiser tous leurs temps forts

Une température hivernale, un soleil étincelant, et une chambrée copieuse ont accompagné cette rencontre peu enthousiasmante par le volume de jeu proposé.

Pourtant, d’emblée, les deux équipes montrent de belles intentions. Nafarroa dispose de plus de ballons, sa rapidité d’action met l’adversaire à la faute mais la pénalité est manquée (11e). Tyrosse montre alors une brève image de son talent, et trouve la cible (0-3, 14e). Les Landais poursuivent, gâchent une mêlée à cinq, puis se font pénaliser. Nafarroa se dégage et sa supériorité en mêlée lui permet d’égaliser (3-3 ; 17e).

Les visiteurs dominent territorialement mais se font pénaliser, ce qui permet aux locaux de mener une offensive tranchante annihilée par une maladresse (25e), et ensuite de prendre le score sur une nouvelle faute en mêlée (6-3 ; 27e). Les Landais insistent, mais se font voler une pénaltouche, et ratent un drop (34e). Un inutile coup de pied à suivre brise une offensive des Tyrossais qui paraissait gagnante, mais leur domination territoriale est récompensée (6-6 ; 40e).

L’essai de l’espoir

Nafarroa profite des arrêts de jeu pour mener une longue offensive, mais la pénalité qui suit, face au poteau, ne passe pas. Tyrosse entame la seconde période avec détermination mais le buteur échoue lui aussi. Nafarroa ne lâche rien, envahit les terres adverses, se montre indisciplinée, persévère, mais échoue à transformer la pénalité obtenue (58e).

Tyrosse en profite pour revenir chez les Basques, cependant, une passe en avant gâche une attaque dangereuse. Moindre mal, puisque les visiteurs reprennent aussitôt l’avantage (6-9 ; 67e). Sans doute sonnés, les locaux laissent l’initiative du jeu aux Landais qui enfoncent le clou (6-16 ; 71e). D’autres auraient baissé les bras, mais pas Nafarroa, qui réagit, bouscule les visiteurs et aplatit l’essai de l’espoir (13-16 ; 74e). Ferré réplique aussitôt par un drop assassin et déterminant (13-19 ; 77e), puisque l’engagement des Bas-Navarrais en fin de match restera vain, les obligeant à se contenter d’un point de bonus défensif.


RÉACTIONS :

François Gelez, entraîneur de Tyrosse : « On est très heureux, parce qu’on a beaucoup de respect pour ce club, pour cette équipe. Si tous les clubs fonctionnaient, avaient l’état d’esprit, et la manière d’éduquer les joueurs au rugby comme Nafarroa, le rugby français irait peut-être beaucoup mieux. Pour nous, gagner là relevait de l’exploit, parce qu’Auch y a perdu, Saint-Jean-de-Luz y a perdu, et on savait que ce serait une terrible bataille jusqu’à la 80e minute, et c’est exactement ce qui s’est passé. Nous sommes très fiers de nos joueurs, et même si c’est compliqué en ce moment en termes de volume de jeu, nous sommes contents qu’ils aient combattu à armes égales avec cette équipe. »

Xabi Etcheverry, président de Nafarroa : « C’était un gros match de Fédérale 1, très bon match de notre équipe, face à une très belle équipe de Tyrosse, costaud, bien en place, bien organisée, sans faille. Nous avons certainement manqué d’efficacité sur certains points forts. C’est dommage. C’est sûr que c’est une déception, mais nous avons montré que nous pouvons rivaliser avec les équipes de la tête de la poule. Nous retiendrons ça, et nous continuerons à avancer en construisant là-dessus. »


LA FICHE

Nafarroa-Tyrosse : 13-19

Lieu : Saint-Jean-Pied-de-Port (Stade Adolphe Jaureguy)
Spectateurs : 1 100
Arbitre : M.Albuisson (Nouvelle Aquitaine)
Mi-temps : 6-6

NAFARROA : 1 essai d’Aguerre (74e), 1 transformation, 2 pénalités (17e, 27e) de G. Tissier-Iputcha.
Carton jaune. Barnetche (30e).
L’équipe. Orhategaray – B. Barnetche (Aguerre, 59e), Jaureguiberry, Etcheverry, Spring – (o) A. Tissier-Iputcha (B. Mousques, 34e), (m) G. Tissier-Iputcha (Rougier, 65e) – Harlouchet, L. Gastambide (Jauretche, 67e), Iphar – Chassier (A. Brust, 49e), A. Cachenaut (cap) – Cedarry (Pessans, 49e), Arthaberro (Perez, 49e), Diriart (Antchagno, 30e).

TYROSSE : 1 essai de Barbe (71e), 1 transformation, 3 pénalités (14e, 40e, 67e), 1 drop-goal (77e) de Ferré.
L’équipe. Ferré -Villetorte (Barbe, 64e), Descazaux, Salles (Chasseur, 65e), Camborde – (o) Baldy Martin, (m) Loustaunau (Rama, 70e) – Castet (Daugareil, 69e), De Molder, Montois – Samson (Descamps, 59e), Dicharry – Lafontan (Azpiroz, 64e), Brissot (cap) (Discazaux, 64e), Georgiades (Belestin, 49e).


Jean-Jacques Ambielle

1 Response

  1. LE COLLONIER

    Oui en effet, hier sur cette terre Basque , les vraies valeurs de notre Rugby sont revenues à la surface ! Engagement , défi physique , dépassement de soi ….et même quelques  » pignes  » en prime ….mais juste ce qu’il fallait quand les mauls deviennent bouillants , on peut comprendre !
    Faire la route du retour était ma foi bien agréable dans un dimanche frisquet avec comme toile de fond les vignes d’ Irouléguy inondées de soleil , sans oublier ce stade si bucolique , si authentique !
    Les déclarations d’ après match de François GELEZ et de Monsieur le Président de NAFFARROA en disent long sur l’ état d’ esprit de ces deux équipes ! Le grand vainqueur est Tyrosse bien entendu ….mais à mon avis , celui qui a gagné le plus hier ……c’ est bien le Rugby , pratiqué par des gens humbles , corrects et surtout respectueux de l’ adversaire.
    Bravo encore à tous les acteurs .
    Un ancien joueur rouge et bleu…. qui s’ est bien régalé !

Leave a Reply