Article

Sud-Ouest du 18/11/2019 :  » La gueule de bois de l’UST « 

TRÉLISSAC – TYROSSE Pas remis des festivités qui ont suivi le derby victorieux contre Dax, les Tyrossais ont complètement loupé leur début de match. Ils échouent finalement d’un rien face aux Périgourdins

Trélissac . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28

Tyrosse . . . . . . . . . . . . . . . . .  .  27

Lieu Trélissac (stade Firmin-Daudou). Spectateurs 900 environ. Arbitre M. Beuriot (Auvergne-Rhône-Alpes). Mi-temps 25-10.

Trélissac Trois essais de Dessoudeix (15e, 19e), Reinhard (26e) ; deux transformations (19e, 26e) et trois pénalités (2e, 23e, 69e) de Kralfa.

L’équipe : Cazeaux – Dessoudeix (Skrzelezyk, 75e), Detré (Genneson, 67e), Beaugendre, Fresneda (Skrzelezyk, 54e-64e) – (o) Kralfa, (m) Lachaux – Reinhardt, Charenton (Tartière, 58e), Herenger – Colombo, Lavergne (cap.) – Stemmet (Abriat, 58e), Bencivenga (Arvouet, 58e), Clermont (Vermont, 64e).

Tyrosse Trois essais d’Azpiroz (32e), Barbe (58e), Ferré (77e) ; trois transformations et deux pénalités (36e, 45e) de Ferré.

L’équipe : Ferré – Barbe (Villetorte, 69e), Descazaux, Decarnin, Chasseur (Sarthou, 66e) – (o) Baldy Martin (Hourcade, 66e), (m) Loustaunau – De Molder, Castet, Lesbats (Kahm, 44e) – Vervoort, Samson – Belestin (Lafontan, 33e puis Belestin, 68e), Azpiroz (Brissot (58e), Hontebeyrie (Dominici, 58e).

L’arbitre est humain. Son juge de touche aussi. Deux minutes après la fin du temps réglementaire, le SA Trélissac s’accroche bec et ongles à son 28-27 ; l’US Tyrosse tire sa dernière cartouche après une pénaltouche. Le ballon sort du regroupement, l’homme au drapeau signale un en-avant landais. Vraisemblablement une erreur d’appréciation, acquiescent de concert les deux entraîneurs, François Gelez pour Tyrosse et Sylvain André pour Trélissac.

Gelez peut évoquer la « frustration ». Difficile à avaler : son équipe vient d’infliger un 3-27 au SAT et perd pourtant. Le coup est passé très près pour les Landais, les Périgourdins ont senti le boulet.

Décompression après le derby

Heureusement pour eux, ils ont livré une première période parfaite où « tout passe, des transmissions au contact, ça se déplace… », opine André. Trois essais valident cette supériorité. Dessoudeix s’offre un doublé après un mouvement initié par Detré et Fresneda (8-0, 15e) ; puis suite à un contreruck qui se termine par un décalage de Beaugendre pour son ailier (15-0, 19e). Sept minutes plus tard, Reinhardt bonifie un maul et voilà Trélissac qui mène 25-0.

André sourit. « À la 30e, tout le monde devait se dire qu’on allait gagner avec le point de bonus offensif » face à des Tyrossais mollassons. « On a décompressé après un match qui était très important pour nous [NDLR : la victoire face à Dax], analyse Gelez. Il a fallu qu’on prenne une petite leçon pendant trente minutes pour comprendre qu’il fallait mettre de l’engagement. »

Le réveil landais est immédiat. Une pénaltouche suivie d’un maul accouche d’un essai d’Azpiroz. À la pause, l’UST est réveillée (25-10). Ferré remet trois points dès le retour des vestiaires (25-13, 45e) puis, juste avant l’heure de jeu, Tyrosse profite d’un coup du sort.

Lafontan perfore la défense de Trélissac et cherche à écarter. Le ballon est contré par Kralfa… puis retombe dans la course de Barbe qui va s’affaler entre les poteaux (25-20, 58e). Kralfa se rattrape en passant ce qui sera la pénalité de la victoire (28-20, 69e) mais Trélissac s’offre un dernier grand frisson.

Tyrosse est à l’attaque et, à la sortie d’un ruck, Hourcade tape une grande diagonale. Ferré est à la réception sur l’aile droite. En avant ? Pas en-avant ? Le Landais aplatit le troisième essai (28-27, 77e).

Dernière munition…

Les derniers instants sont tendus. Trélissac garde la tête froide sur une touche jouée courte par Arvouet pour garder la balle ; puis sur une pénaltouche trouvée par Kralfa dans la continuité et un lancer parfaitement assuré.

Le ballon est finalement perdu, une faute locale offre à Tyrosse un dernier coup à jouer. Avant l’en-avant imaginaire.

Rafael Dubourg

r.dubourg@sudouest.fr

RÉACTION

François gelez

ENTRAÎNEUR DE TYROSSE

« Les joueurs étaient dans l’euphorie du match précédent (le derby victorieux contre Dax dimanche dernier, NDLR). Leur réaction est à saluer car beaucoup d’équipes en auraient pris 50. On s’est donné les moyens de gagner le match. Mais c’est très frustrant. »

Laisser un Commentaire