Article

Sud-Ouest du 09/03:  » ENFIN UN PIC DE RÉGULARITÉ ? « 

LANNEMEZAN TYROSSE Après son succès devant Oloron, l’UST se doit encore de grappiller des points, en vue de la qualification

Lannemezan . . . . . . . 9e/39pts

Tyrosse . . . . . . . . . . .. 5e/46pts

Lieu Lannemezan Horaire Demain, à 15 heures Arbitre M. Frayssinet (Occitanie)

 Tyrosse Le groupe Hontebeyrie, Lagain, Aspiroz, Brissot, Auzqui, Bélestin, k.Kahn, Fabre, Vervoot, Sainte-Croix, Samson, Lafitte, Weltzer, R.Kahn, Montois, Lesbats, Dubert, Descazaux, Dhuin, Durquet, Ducom, Villetorte, Chasseur, Barbe, Sarthou

Quand on enfile le costume de supporteur Tyrossais, on épouse forcément aussi le risque de vivre sa passion au régime de la douche écossaise.

Il faut se faire une raison, à Semisens, pareille prédisposition à la tendance yoyo se veut quasi génétique. La vérité d’un dimanche n’est pas celle du suivant. C’est sans doute plus vrai ici, qu’ailleurs. Difficile donc de prévoir l’imprévisible. Ainsi après la valse ramenée de Valence d’Agen, l’UST a su se remettre sur les bons rails, pour faire payer dimanche dernier, la note à des Oloronais vite déstabilisés

Un extra

Du bel investissement du pack sur les fondamentaux et de sa disponibilité à apporter une plus-value dans les espaces, se seront naturellement dessinés les contours d’un succès qui plus est, bonifié. Un extra au meilleur moment en somme, à l’heure où chacun commence à faire ses comptes et à estimer aussi, quoi qu’on en dise, le butin et les chances du voisin de promotion.

À ce dynamisme ambiant se sont ajoutées les fulgurances de lignes arrières inspirées, généreuses dans leurs prises d’intervalles, à défaut de conserver encore trop souvent hélas, suffisamment de lucidité pour le dernier geste. Secoués sur chaque accélération ou peu s’en faut, les Béarnais s’évitèrent au fil de ces manquements, une correction, qui aurait fait date entre les deux clubs

Surplus de constance

Si l’UST est en mesure de s’appuyer sur les mêmes arguments d’ensemble, dimanche à Lannemezan, les gars du plateau n’auront peut-être pas la partie si facile. Un surplus de constance ne serait pas pour déplaire à tout l’état-major dirigeant et aux fans de toujours, misant sur une situation positivement décantée, avant la réception d’Albi.

Après l’échappée en Hautes-Pyrénées, il ne restera plus que l’épisode basco-landais du premier week-end d’avril, pour tenter de desserrer l’étreinte et légitimer tant de croyances conjuguées.

Jean-Marc Darribat

Laisser un Commentaire