Article

Sud-Ouest du 06/04:  » L’EXPLOIT, SINON RIEN ! « 

ANGLET – TYROSSE Après leur dérapage face à Bagnères, où ils se sont vus un peu beaux, les Tyrossais n’ont plus le choix. Entre Anglet et Albi, ils devront réaliser au moins un gros coup pour s’éclaircir l’horizon

Anglet . . . . . . . . . . . . . 4e/55 pts

Tyrosse . . . . . . . . . . . .. 7e/49 pts

Lieu Biarritz (stade Aguilera). Horaire Aujourd’hui à 18h30. Arbitre M. Yannick Vals (Occitanie)

Anglet Le groupe : (Avants) Perez, Argagnon, Schuster, Urroz, Berho, Bruno, Cazaux, Pinon, Gilibert, Tafernaberry, Pinet, Dartigues, Heguiaphal, Agest, Leconte ; (arrières) Maamaat, Fauque, Hegarty, Pinto,Chouzenoux, Fischer, Couet-Lannes, Etchepare, Chaba

Tyrosse Le groupe : Hontebeyrie, Auzqui, Aspiroz, Brissot, Lagain, Bélestin, Gonzalez, K. Kahn, Vervoot, Fabre, Samson, Lesbats, Montois, Lafitte, Saint-Croix, R.Kahn, Weltzer, Dubert, Descazaux, Durquet, Ducom, Dhuin, Villetorte, Chasseur, Barbe, Sarthou, Bricag

Deux semaines seront-elles suffisantes pour se remettre d’un tel coup de Trafalgar ? Le cœur forcément, acquiescera, la raison sans doute, émettra de légitimes réserves. Après s’être crashée contre Bagnères, l’UST en affichant ses limites dans sa gestion des temps forts, s’est mise toute seule dans la panade. Une sortie avec les honneurs par la grande porte, celle de la qualification, paraissait déjà délicate à valider, elle apparaît désormais bien aléatoire. Disons plutôt, qu’elle ne dépendra plus désormais, de la seule force de caractère maison.

Tout reste possible

Semisens n’a plus son destin en main. Il faudra donc s’en remettre aux résultats des autres protagonistes, qu’ils soient en piste pour heureuse prolongation de saison, ou simples candidats au maintien. À ce titre, les deux dernières journées vaudront leur pesant d’ovales cacahuètes. Tout ou presque reste possible. Dans le meilleur des cas, les rouge et bleu pourraient même composter leur ticket, au fil d’un unique succès sur les deux dernières journées. Pour ce cas de figure, il faudrait néanmoins que toutes les planètes soient alignées.

Mais comme la saison dernière, cette promotion « à l’arrache », ne grandirait pas le club. Il faudra donc dès ce dimanche soir, après que chacun a rendu sa copie, ressortir les calculettes. On suivra donc particulièrement les résultats de Saint-Jean – Marmande, Bagnères  – Tarbes, voire Lannemezan- Nafarroa, les uns ou les autres, étant censés contrarier les desseins Tyrossais. Derrière Albi et Saint-Jean-de-Luz, aptes à ferrailler  pour l’échelon supérieur, les quatre places qualificatives pour le trophée Du Manoir, impliquant les 3e, 4e, 5e et 6e de chaque poule, vont être chères. Même délestés au final, des huit points de sanction administrative promis, les Tarbais en seront, les Angloys sans doute les suivront.

Gare à l’excès de confiance

Pour le reste, ce sera « chaud patate », jusqu’au bout. Cet après-midi à Aguilera, l’UST aura sans doute les arguments, pour contrarier un quinze d’Anglet réaliste côté Fougère, en novembre dernier (34-34).

Cette fois-ci, l’excès de confiance, contrairement à la réception de Bagnères, ne saurait embuer l’horizon Landais. « En fait, c’est la trop facile victoire devant Oloron, qui nous a trompés, estime avec le recul, le capitaine Paul Dubert. Tout le monde nous a tapé dans le dos, en disant que c’était bien. On s’est peut-être cru arrivé. Chacun avait juste oublié qu’Oloron, était bien loin de son niveau habituel. Maintenant, on peut aussi se dire, qu’avoir à battre Anglet et Albi pour la qualif, c’est un beau challenge qui s’offre à nous ». L’exploit, car ça en serait un, aurait le mérite de mettre tout le monde d’accord !

Jean-Marc Darribat

Laisser un Commentaire