Article

Les visiteurs du jour : US Nafarroa

Ainsi que le chantait Aznavour « Je vous parle d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître »…..

Et oui, précurseurs des fusions et des rassemblements, ces deux cités de la Basse Navarre : Saint-Etienne-de-Baïgorry et Saint-Jean-Pied-de Port surent, voici quelques années, firent fi de leurs rivalités de voisinage, pour ne faire qu’un. Pour la couleur des maillots on prit le rouge des uns et le jaune des autres. Et voici comment tout le monde se retrouve actuellement à supporter les « Goriak ».

Compte tenu du passé rugbystique de nos deux clubs, très rares furent les confrontations directes. Mais voici trois ans, le déplacement au pied de la Cave d’Irouléguy se solda par un solide camouflet. Teinté de leçon d’humilité pour nos représentants.

En conclusion après ce premier bloc de trois matchs, les supporters de Tyrosse espèrent vivement qu’ils ont pris conscience des enjeux après la prestation en demi-teinte du week-end dernier.

Les Goriak, défaits sur leur terrain par de surprenants Peyrehoradais évoluant sans pression excessive samedi prochain, se voient offrir l’occasion de se racheter. Eux, qui lors du premier acte de cette nouvelle saison, surent perturber au maximum des Luziens, pourtant supposés être à l’abri dans leur antre du Pavillon Bleu. Pas de noms ronflants ni d’étrangers dans l’effectif de Nafarroa. Mais des gaillards du cru pour qui l’amour du maillot et les valeurs ancestrales ont encore un sens.

Confiance aux « rouge et bleu », trouvant une occasion de revenir comptablement à l’issue de ce premier bloc où chaque dimanche amène son lot de surprises. L’infirmerie se vidant peu à peu, le staff devra faire les meilleurs choix en fonction de la forme des joueurs et de l’adversité.

Quant aux Espoirs, un résultat dans la continuité des précédents les placerait en position des plus favorables.
Allez que la fête soit complète ! À l’image de cette journée de convivialité offerte par le club à tous ses fidèles abonnés.

Jean-Jacques LECOUONA

Leave a Reply