Article

LES ESPOIRS CONFIRMENT ET LA SCOUMOUNE CONTINUE POUR L’ÉQUIPE 1

ESPOIRS : TYROSSE 25-09 AUCH

Pour leur première prestation à la maison, c’est à « Furiani » histoire de préserver le terrain d’honneur, que la jeune garde locale avait le privilège de montrer, que malgré le renouvellement de quasiment les trois quarts de son effectif par rapport à l’équipe Championne de France au printemps dernier, il faudrait encore compter avec elle cette saison.
Et quoi de mieux que de se mesurer au leader de poule du moment !
A la vue des gabarits gersois, on pouvait avoir une appréhension légitime, mais les premières minutes allaient démontrer que centimètres et kilos ne font pas tout, à l’image de la leçon prise en mêlée fermée par les visiteurs.
Si la plus grande partie du match laissa la part belle aux buteurs, l’efficacité de J.BARBE permit à son équipe de toujours faire la course en tête avant l’essai, confortant un bien beau succès de ce groupe dans lequel il faut souligner que seulement deux joueurs dépassaient l’âge de 22 ans.
Avec le retour des blessés et des « sélectionnés » du jour à l’échelon au-dessus les places vont être chères !


NATIONALE 2 : TYROSSE 23-32 AUCH

Blague à part, faut-il croire que le fameux marabout cité dans l’affaire POGBA s’est emmêlé les pinceaux et jeté son dévolu sur les Sudistes ?
Car ce sont deux nouveaux joueurs qui vont faire défaut à l’avenir dans les rangs landais. Le plus grave dans l’histoire, la cécité vespérale du trio arbitral lors de ce que l’on ne peut qualifier de grande maladresse et de destin malheureux pour la blessure et la sortie sur civière de LOUSTAUNAU.
Malgré ce coup du sort, les locaux étaient toujours dans les clous aux citrons en créant un petit break en ayant montré du caractère dans la réaction et l’exploitation des ballons.
Hélas, le retour des vestiaires et le premier quart d’heure du second acte allaient s’avérer bien compliqués avec un 20 à 0 sans appel à la clé, conséquence de fautes évitables et de deux erreurs de défense et d’une d’arbitrage (touche pas droite non sifflée pour l’essai faisant repasser les Gersois en tête).
TYROSSE n’abdiquait cependant pas dans le sillage d’une bien belle melée, malheureusement bien peu récompensée par le directeur de jeu qui sembla perdre le fil de la rencontre au gré des incessants changements dûs à l’accumulation des cartons jaunes.

Dommage pour les « rouge et bleu » de ne pas avoir au moins obtenu le bonus défensif que leur investissement méritait, face à une formation continuant son sans faute dans la poule et qui ne cache pas ses ambitions.
La trêve de la semaine prochaine ne sera pas un luxe pour préparer la réception de voisins Angloys
sachant pour le moment parfaitement voyager, qui plus est dans un contexte particulier de derby.

Jean-Jacques LECOUONA

Leave a Reply