Article

Le visiteur du jour : Bassin d’ARCACHON

En l’espace de deux dimanches consécutifs, les « rouge et bleu » sont passés d’une confiance  à priori sans faille, au doute insidieux qui  peut  perturber  plus que de raison la fin de saison.

Car avec les derniers résultats (prestation décevante à Anglet et cuisante fessée en Charente) l’UST  bien que son destin soit toujours entre ses mains, n’a plus ce petit joker appréciable encore dans son jeu à la reprise des matchs retour.

Et pour se remettre la tête à l’endroit, peut-être eu-t-il mieux valu un autre adversaire que le Bassin d’Arcachon, dont les dernières sorties confirment  sans équivoque le potentiel d’une équipe taillée pour la Fédérale 1.

Et oui l’analyse des statistiques  des Girondins, fait ressortir, leur opiniâtreté notamment hors de ses bases avec de nombreux bonus défensifs et des succès probants à domicile : ce ne sont pas Dax et dernièrement Nantes qui nous contrediront.

On connaît les caractéristiques des riverains de la dune du Pyla : ligne d’avants athlétique et d’expérience encore renforcée par certains transfuges des voisins de Saint-Médard-en Jalles, buteurs redoutables et efficaces, et capacité de s’adapter à n’importe quel adversaire.

Alors quel sera le visage des Landais après ce long intermède international ?

Celui hésitant du début de saison ou bien  celui si enthousiaste de la fin de l’année avec une belle série de victoires probantes ?

Au risque de se répéter : dire que cette poule sans promu et par conséquent fort homogène sera indécise jusqu’au terme, n’est pas une simple vue de l’esprit !

Les classements successifs en sont la meilleure illustration.

A nos représentants de tout faire pour reprendre leur marche en avant, notamment tenir la promesse  de ne plus concéder de points à domicile. Dans ce cas  un grand pas vers les objectifs serait fait.

Et puis ne pas oublier de venir assister à un lever de rideau marqué du sceau du derby, entre les Espoirs sudistes voulant conserver leur place de leader, et des dacquois ambitieux et revanchards.

Jean-Jacques LECOUONA

Laisser un Commentaire