Article

DIRECTION PEYREHORADE !

En jargon cycliste il est souvent fait référence à ces étapes piège par excellence, sans fameux juges de paix, mais parsemées de portions venteuses propices aux bordures, ou de raidillons peu connus mais qui coupent les jambes et profitent aux baroudeurs.
Et prendre la direction du Stade Dabadie peut s’apparenter à un tel scénario.

Aussi les plus anciens supporters se rappelleront certainement après plus d’un quart de siècle, que les confrontations directes entres les deux clubs landais pouvant s’enorgueillir d’une qualité de formation sans pareille, n’ont jamais été aisées et laissé indifférents chacun s’évertuant à rester maître sur son pré.

En acceptant de participer à la Fédérale 1, les Verts des bords des Gaves ont parfaitement pesé le pour et le contre d’une telle décision de franchir un échelon supérieur . Mais un refus d’évoluer dans cette poule au si nombreux derbys aurait pu également laisser de profonds regrets , notamment en terme d’ambiance les jours de matchs, et de recettes tant appréciables chez les purs amateurs .

Pour cette ouverture de la saison, la venue de Tyrosse présente tout ce qui peut sublimer : un voisin rompu aux joutes de la division, l’occasion de s’étalonner d’entrée, l’espoir de faire chuter un présumé favori pour les places qualificatives .

En face espérons que nos « rouge et bleu » se déplaceront dans un état d’esprit irréprochable, eux qui par le passé surent malheureusement se prendre les pieds dans le tapis là où ce n’était pas prévu (rappelons nous d’Hendaye ou Nafarroa il n’y a pas si longtemps).

A leur crédit, un effectif inchangé désireux de renouer enfin avec la compétition et la vérité du terrain après de longues et sérieuses semaines d’entraînement.
Respect de l’adversaire et sérieux dans le jeu ne seront pas à galvauder, mais chacun en est conscient.

Après il peut survenir les imprévus dûs à la forme de ce sacré ballon ovale, et c’est ce qui fait le charme de ce satané rugby.

Jean-Jacques LECOUONA

Leave a Reply