Article

DIRECTION OLORON !

Les professeurs d’équitation vous le diront : après une chute de cheval, il est primordial de se remettre tout de suite en selle afin d’exorciser toute crainte.
C’est donc à quoi doit certainement penser l’UST après avoir brutalement été vidée de ses étriers dimanche dernier avec toutes les conséquences à la clé.
Et voici qu’en guise de rachat se propose le déplacement du côté de la Plaine de Saint-Pée.

Les pessimistes se remémoreront de nombreux retours infructueux, tandis que les optimistes auront en mémoire la dernière confrontation en terre béarnaise et la victoire ramenée dans l’escarcelle landaise voici maintenant trois ans.
Actuellement les deux équipes se retrouvent dans le ventre mou de la poule, conséquence de résultats en inadéquation avec le tableau de marche initial, mais au moins les hôtes du jour restent invaincus sur leur herbe.
Afin de poursuivre cette série, le nouveau manager qui connaît bien la maison « rouge et bleue » (tout le monde n’est pas le petit-fils d’André ALVAREZ) saura certainement trouver les mots et la tactique à mettre en place.

Fidèle à ses devanciers, le FCO a remis de la puissance au niveau de ses avants notamment avec une connotation sud-africaine, plus quelques joueurs revanchards parfaitement ciblés. De plus , dans la lignée des redoutables buteurs locaux, l’ouvreur BOX semble très efficace.
Nos représentants savent parfaitement à quoi s’attendre au pied des Pyrénées un peu à l’image du match de Bagnères, et de leur capacité à répondre présent dépendra l’issue de la rencontre.
Au tour précédent nos voisins peyrehoradais pourtant bien mal embarqués ont su trouver les clés du succès : alors inspirons nous d’eux.

Test important également pour les Espoirs, après la douche froide de la semaine dernière, qui voient leurs concurrents sur leurs basques alors qu’ils auraient pu avoir un petit matelas de sécurité avant d’effectuer ce déplacement.

Jean-Jacques LECOUONA

Leave a Reply