Article

Direction NIORT

Lors de la dernière escapade landaise dans les Deux-Sèvres NIORT était un promu qui découvrait les joies de la Fédérale 1.

Depuis de l’eau a bien coulé sous les ponts, et la capitale des mutuelles et de l’assurance en bien engrangé au point de figurer actuellement dans les premiers rôles de la poule, et ce n’est pas nos voisins de la Cité Thermale qui nous diront le contraire.

Il est vrai que bénéficiant d’un contexte économique favorable et d’un bassin rugbystique intéressant, le sport dédié à l’ovale peut s’implanter, toutes les études économiques relevant qu’à niveau égal, les descendants de William Beb Ellis, coûtent beaucoup moins chers que les adeptes du ballon rond défendant le maillot des Chamois Niortais.

Pour ce déplacement avancé de 24 heures à le demande des hôtes du jour, nos représentants sont conscients de la difficulté de la tâche qui se présente à eux, car à part la session inaugurale les sorties sudistes affichent pour l’instant un bilan négatif.

A l’attaque de ce nouveau bloc à l’issue duquel on y verra certainement bien mieux sur  la finalité espérée de la saison en cours, la semaine de repos écoulée, n’aura pas été de trop pour se ressourcer après  la victoire in-extrémis face à Marmande, qui aura eu au moins le mérite de remettre les têtes à l’endroit  en révélant le mental du groupe dans une situation bien délicate.

Ce sont des paramètres que n’auront pas éludé les entraîneurs, car si certainement tous les esprits sont tournés vers le week-end suivant,quoi de mieux qu’une prestation convaincante à l’extérieur pour  aborder  dans les meilleures conditions le «derby», qui au delà  d’un amour propre compréhensible, risque même si la saison est encore longue, de faire basculer d’un côté ou de l’autre de la frontière d’un avenir encore incertain.

Premier élément de réponse samedi en fin d’après-midi.

Jean Jacques LECOUONA.

Laisser un Commentaire