Article

Direction Castelsarrasin

Cette fois, excursion totalement inédite sur les terres de Tarn et Garonne, en l’occurrence, à Castelsarrasin. Qui suite au processus d’accession, s’est vu promu en Fédérale 1, en compagnie et dans la même poule que nos vieux amis de Valence d’Agen.

Seuls les plus anciens se souviennent qu’un certain Francis Haget porta, à ses débuts, le maillot cerclé à l’époque rouge et blanc et que la ville fut chantée par l’un de ses plus célèbres enfants : Pierre Perret.

Aussi aucun élément de comparaison à se mettre sous la dent. Longtemps dans l’ombre de son illustre voisin Montauban, le CAC fondé lui aussi en 1908, fut cependant une place forte de l’ancienne deuxième division avec notamment deux titres de Champion de France gravés sur le bouclier de la catégorie.

Pour cette saison et la montée au niveau supérieur, les responsables du club se sont évertués à renforcer l’équipe en maturité. Avec des joueurs tels : Barthère, Vanderwesthuizen, Giroud, Helimembolo constituant un effectif qui comptait déjà dans son rang les aguerris Mariner et Lilo, entre autres. Freinés dans leur préparation par la malencontreuse Covid, nos adversaires du jour, si l’on excepte un match amical à Lagon, se trouvent peut-être en mal de repères pour ce qui va constituer leur rentrée. Alors verre à moitié vide ou à moitié plein ? A quoi doivent s’attendre les sudistes ? A une équipe devant se faire à cette nouvelle division ou bien à un adversaire ayant l’appétit bien affirmé voulant
croquer sans retenue dans chaque proie à sa portée ? La prestation du week-end dernier n’aura pas manqué de soulever quelques interrogations dans le camp « rouge et bleu » en terme d’adaptation tactique. Le staff est assez compétent et expérimenté pour savoir y remédier. Puisse la tradition des premiers déplacements victorieux puisse se confirmer. Ce serait fort intéressant. Même considération en ce qui concerne les Espoirs. Trouvant en l’occurrence une belle occasion de rachat loin de leurs bases.

Laisser un Commentaire