Article

UN JOUR, UN JOUEUR : Diego GIRARDEAU

En cette période d’inactivité pour le rugby amateur, nous vous proposerons plusieurs fois par semaine de découvrir les joueurs de l’effectif seniors. Aujourd’hui, c’est Diego GIRARDEAU qui se présente :

Présente-toi quelques mots :
Diego Girardeau. J’ai 21 ans. J’ai grandi à Lubbon, un petit village à côté de Gabarret et je suis pompier militaire à la base aérienne de Mont de Marsan.

Raconte-nous ton parcours rugbystique.
J’ai commencé le rugby à Gabarret, à l’âge de 5 ans. Je suis ensuite parti à Hagetmau pour ma dernière année de junior. J’ai joué ensuite deux ans en Fédérale 2 à Hagetmau. Puis, j’ai pris la décision de partir tenter ma chance à Tyrosse.

Pour toi, que représente ce club ?
J’ai toujours entendu dire que c’était un club très famille. Avec des valeurs. C’est ce qui me plaît. Je pense que ce sont des éléments très importants pour un groupe !

Quelles sont tes impressions sur le début de saison ?
Nous avons fait un début de saison satisfaisant. Maintenant il va falloir confirmer car ils restent encore beaucoup de matchs (j’espère) et comme disent les anciens « C’est à la fin du bal qu’on paye les musiciens !».

Quelles sont tes ambitions pour les saisons à venir ?
Je vais tout faire pour essayer de gagner ma place et prendre mes repères ce qui n’a pas été évident avec la situation actuelle.

Quelle est ta plus belle expérience rugbystique à ce jour ?
C’est la coupe du monde au Japon, en septembre 2019 avec l’Équipe de France Militaire ! On a fait un mois et demi de préparation à Fontainebleau et à Marcoussis. Les gros s’entraînaient en mêlée contre “la Machine”. Pendant que nous, les 3 / 4, faisions du physique dans “la salle environnementale” (Il s’agit d’ une salle qui reproduit le climat du pays où l’on va jouer). J’espère pouvoir participer à la prochaine coupe du monde qui se déroulera en France, en 2023.

Ton meilleur souvenir rugby ?
Mon plus beau souvenir c’est la victoire contre les « Blacks » lors de la coupe du monde militaire, où nous ramenons la médaille de bronze.

Ton joueur préféré ?
Jonny Wilkinson, c’était le joueur que j’admirais le plus.

Ton club préféré ?
Le Stade Toulousain.

Tes passions en dehors du rugby ?
J’ai fait de la musique. Je suis de près toute l’actualité de la course landaise et de la corrida. J’étais raseteur, mais j’ai préféré arrêter pour ne pas me blesser. Et ensuite la chasse !

As-tu une anecdote à nous raconter ?
Lorsque j’étais petit, lors de mon premier match de rugby, j’avais tout sorti : protège dents, casque, épaulette etc….. Enfin tout ce qui va bien pour au final prendre un “pet” sur le nez ! Alors je me suis retourné vers mon père et je lui ai dit que je ne voulais plus jouer au rugby ! Les crampons sont restés au chaud pendant un an ….

Comment passes-tu ton confinement ?
J’ai la chance de pouvoir me rendre au travail comme d’habitude. Après au niveau du rugby et des copains, ça commence à être long !

Laisser un Commentaire